photos/2985.jpg

Les joueurs du SRA ont livré une belle bataille face au leader de la poule. - ©ADN12

Par Aurélien Gares
Le 09 février 2019

Les Ruthénois ont livré une belle bataille ce samedi 9 février, à l’occasion de la 15e journée de Fédérale 1. Ils se sont inclinés de peu, 26 à 20, face au leader invaincu Valence-Romans. Ils obtiennent le point de bonus défensif. Une belle prestation qui aura coûté plusieurs blessés au Stade Rodez Aveyron.

« On s’attendait à une telle opposition. C’est une équipe qui monte en puissance et qui a été capable de nous contrer. » Johann Authier, entraîneur de Valence-Romans, leader incontestable de Fédérale 1, a salué la performance du Stade Rodez Aveyron, ce samedi 9 février, à Paul-Lignon. 

Les joueurs d’Arnaud Vercruysse sont entrés directement dans le match en prenant l’avantage, dès la 3’, par une pénalité inscrite par Baldy-Martin. Si les visiteurs ont la possession et passent devant au score grâce à deux pénalités (6’, 20’), les Ruthénois font plus que rivaliser et reprennent l’avantage grâce à un essai de Delouis (8-6).

Trois cartons jaune en dix minutes

Le SRA et Tonga seront sanctionnés d’un carton jaune (27’). Les Drômois poussent mais ne parviennent pas à franchir la ligne d’en-but. À la suite d’une mêlée, Aboitiz et Sharashidze seront sanctionnés, à leur tour, d’un carton jaune (34’). Avant que Vabret en obtienne un de plus alors que Tonga revenait sur la pelouse. À 14 contre 13, Valence-Romans percera la défense ruthénoise par Jaraud qui inscrira un essai sous les poteaux dans les derniers instants de la première période (13-8). Sur l’engagement, les coéquipiers de Mathieu Roca, déterminés, iront obtenir une pénalité à nouveau transformée par Baldy-Martin. Mi-temps (13-11).

Au retour des vestiaires, le SRA reprendra l’avantage à la suite d’une nouvelle pénalité transformée par Baldy-Martin (44’). Mais les hommes d’Arnaud Vercruysse ne conserveront pas l’avantage longtemps… Dès la 48’, les Drômois inscrivent un essai collectif et repassent devant (18-14). La fatigue se fait sentir du côté de Rodez et à la suite d’un beau mouvement et d’une longue action, Valence-Romans creuse l’écart avec un nouvel essai (23-14). 

« On a tendance à se mettre au niveau de l’adversaire. » 

Alors qu’on pouvait croire que les Drômois étaient à l’abri, les Ruthénois sont allés puiser dans leurs ressources pour aller chercher deux pénalités et revenir à trois points (23-20), à la 73’. Le SRA aurait même pu obtenir plus mais quelques fautes de mains ont permis aux Drômois de respirer et d’aggraver le score à la 76’. Score final 23 à 20. Les Ruthénois obtiennent un point de bonus défensif. S’ils ont livré une belle bataille, plusieurs joueurs ont laissé des plumes (Williams, Théron, Mazet), ce que regrette le coach ruthénois Arnaud Vercruysse : « C’est un point qui est cher payé. On a de la casse. » 

« Sur un constat purement comptable c’est un bon point pris face au leader. Mais quand on est sportif, la bière aura un goût amer ce soir… », regrette le coach. Néanmoins, il a apprécié l’engagement de son équipe : « La honte ce n’est pas d’être inférieur à l’adversaire mais d’être inférieur à soi-même. » S’il reconnait le talent supérieur de l’adversaire, il salue la performance de ses joueurs : « On est resté à portée de fusil. Il y a eu beaucoup de jeu. Et dans les rêves les plus fous, on s’est dit qu’on était capable de le faire. Mais ils (Valence-Romans) ont la capacité de remettre de la vitesse dans la moment opportun… » 

Le capitaine, Mathieu Roca souhaite que l’équipe conserve « cet état d’esprit. Il faut le conserver. La victoire n’est pas là mais tout le monde s’est envoyé. » Et espère que cette performance de haut niveau « sera le début de quelque chose. On a tendance à se mettre au niveau de l’adversaire. » 

Rendez-vous, dimanche 17 février, à 15 h, à Paul-Lignon pour la réception de Fleurance.

Galerie photos



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !