photos/2695.jpg

Laurent Peyrelade s'attend à un match dur sur la pelouse de Marignane-Gignac. - ©ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 31 janvier 2019

Retour au championnat pour les joueurs du RAF, après le repos forcé de la semaine dernière. Direction les Bouches du Rhône ce vendredi, sur la pelouse de Marignane-Gignac.

20e journée de championnat ce vendredi pour les joueurs du Rodez Aveyron Football. Des Ruthénois qui seront sur la pelouse de Marignane-Gignac, équipe actuellement 11e au classement. La semaine dernière, Rodez aurait dû récupérer son match en retard, à Drancy, mais la rencontre a été une nouvelle fois reportée.

Les joueurs n’ont donc pas joué depuis 15 jours, et les entraînements ont été compliqués, au vu des conditions climatiques. Mais le staff s’est adapté, et a réussi à bien préparer le match. Une opposition qui ne s’annonce pas simple, comme l’explique Laurent Peyrelade :

Il y a des matchs qui sont dans une catégorie particulière, et celui-là en fait partie. Parce que les conditions de jeu sont super moyennes, parce que c’est une équipe du Sud, que l’on connait et qui ne nous réussit pas du tout. J’espère que l’on progresse, que l’on soit capable de proposer une bonne copie, autre que celle de Sète. Car les contextes sont les mêmes, les adversaires sont un peu les mêmes, les conditions sont un peu les mêmes.

Être très disciplinés

Une équipe âpre sur le terrain, qui marque beaucoup sur coup de pied arrêté. Mais qui n’est actuellement pas sur une bonne série. Le coach espère d’ailleurs que ça continuera et que Rodez réussira à ramener des points précieux de ce déplacement. « Sur ce match-là, il faudra être capable d’être très efficace, détaille Laurent Peyrelade, d’être très bon sur les phases arrêtées, d’être efficace sur le peu de situations que l’on va avoir. Et d’être très très disciplinés pendant 90 minutes. » Une équipe, qui lors des précédentes confrontations, a rarement réussi aux Ruthénois, et Laurent Peyrelade espère bien que ça va changer :

Si cette année, on pouvait faire quelque chose de bien, ça serait bon signe pour nos ambitions. Si on a envie de rester dans le haut du classement, sur ces matchs-là, il n’y a que l’aspect comptable qui t’intéresse. Il faut être capable de monter le niveau d’engagement à un très bon niveau, de répondre en étant intelligent, d’avoir de la justesse technique à certains moments du match pour punir ton adversaire s’il t’ouvre une petite porte.

Un match dur

Côté groupe, l’infirmerie se vide tout doucement. Reprise de l’entraînement pour Chougrani la semaine prochaine, et footing pour Caddy et Bardy. Trois joueurs qui devraient réintégrer le groupe après la réception de Chambly. Poujol, tout comme Tertereau, devrait reprendre la course la semaine prochaine. Et Douline est suspendu. En attendant, ce vendredi, les joueurs vont devoir mettre le bleu de chauffe, comme le confirme Laurent Peyrelade :

Il faut être capable d’être solide comme contre Sannois, à l’extérieur. Mais ça sera un match dur. Ce ne sont pas des équipes qui nous correspondent. Il faut être capable de ramener des points de déplacement comme ça. Car pour avoir un match excitant contre Chambly, il faut passer l’obstacle Marignane.

 

Rodez : Ayari, Bonnet, Coupin, David, Desmas, Dieng, Garcia, Guerbert, Maury, Mellot, Mpasi, Peyrelade, Ramon, Roche, Ruffaut, Sanaia.

Vendredi 1er février, Marignane-Gignac/RAF, au stade Saint-Exupéry à 20h.



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !