photos/2561.jpg

Le QG des gilets jaunes ruthénois est parti en fumée. - DR

Par Aurélien Gares
Le 28 janvier 2019

Dans la nuit de samedi à dimanche, aux alentours de 3 h du matin, le QG des gilets jaunes, au rond-point Saint-Félix a été réduit en cendres.

« C’est un drame. » Pour Jean-Pierre Regourd, gilet jaune ruthénois, le coup est dur. Leur QG, installé au rond-point Saint-Félix de Rodez, a été détruit par un incendie, dans la nuit de samedi à dimanche, vers 3 h du matin. « C’est un haut lieu d’échange social qui est parti en fumée. » Une voiture, garée à proximité, a également été endommagée par le feu.

Une enquête est en cours

Si l’origine n’est pas encore connue, il ne fait aucun doute pour les gilets jaunes que « c’est un acte volontaire ». Une chose est sûre, les manifestants ne pourront pas se réinstaller sur le terrain : « Le McDonald’s ne veut pas qu’on y retourne », précise Jean-Pierre Regourd. Ce dernier se dit « en colère. Nous sommes pacifistes et nous nous mobilisons pour que le système change. »

S’ils ont pris un coup sur la tête, ils ne se démobilisent pas. « Nous cherchons un nouveau lieu où nous pourrions nous installer », explique Jean-Pierre Regourd.

La police a ouvert une enquête pour déterminer l’origine de l’incendie.



Recevoir notre Newsletter
Commentaires
Ecrire un commentaire
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Météo
Petites annonces

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !