photos/2185.jpg

Christian Teyssèdre, maire de Rodez, a présenté ses vœux à la population dans un discours d'un peu plus de trente minutes, jeudi 10 janvier. - ©ADN12

Par Aurélien Gares
Le 11 janvier 2019

À l’amphithéâtre de Rodez, devant plus de 1.300 personnes, le maire Christian Teyssèdre a présenté ses vœux à la population, jeudi 10 janvier. Retour sur cette soirée.

Avant de présenter ses vœux à la population et les projets à venir, jeudi 10 janvier, le maire de Rodez, Christian Teyssèdre, a tenu à saluer quelqu’un « d’exceptionnel », en la personne de Pascal Filoé, assassiné lâchement le 27 septembre 2018. « C’est un drame de l’avoir perdu. »  

Dans un discours d’une trentaine de minutes et devant plus de 1.300 personnes, il est revenu, dans un premier temps, sur 2018, « pas une grande année pour notre pays, tant sur le plan économique que social ». Il a pointé du doigt l’inflation « qui mange le pouvoir d’achat », la faible croissance économique et le déficit budgétaire et commercial. « Notre pays manque de compétitivité coût, hors coût et produit. »

« Une chance de vivre en France »

Avant d’évoquer le mouvement actuel de contestation sociale « que je partage ». Et de regretter le peu de doléances recueilli dans le cahier mis à disposition à la mairie de Rodez, « seulement 14 ». Il a précisé que « l’objectif premier est une meilleure cohésion centrale de notre pays ». Pour cela, il pense à organiser des réunions, en 2019, où chacun sera libre de venir s’exprimer.

Il a également tenu à souligner « la chance que l’on a de vivre en France. Des fois, il faut aller ailleurs pour se rendre compte de ce qu’il se passe ». Et de saluer, sous les applaudissements de la salle, les forces de l’ordre « pour le courage et le calme dont ils font preuve face aux 0,1 % de casseurs ».

Un peu plus de 1 300 personnes étaient présentes à l'amphithéâtre.Un peu plus de 1 300 personnes étaient présentes à l'amphithéâtre.

À Rodez, le chômage diminue

S’il a parlé d’une petite année pour le pays, il s’est félicité de la « santé » de Rodez et du Grand Rodez. « Le taux de chômage a diminué de 7,98 %, cette année » sur le Piton. Il explique cette baisse par le dynamisme des entreprises aveyronnaises. En premier lieu, celles du bâtiment qui connaissent « le plein emploi. Toutes cherchent des salariés. » Mais aussi celles du numérique et du tourisme. Même s’il pense que l’Aveyron « peut encore se développer », sur ce dernier secteur.

Bosch : « une égalité de traitement »

En ce qui concerne l’entreprise Bosch (sous-traitant automobile à Onet-le-Château), Christian Teyssèdre a salué le travail des patrons, des syndicats, des députés et des élus pour « reconvertir » l’entreprise. « Ce sera compliqué mais on est bien armés. » Et d’annoncer qu’ils se rendront bientôt en Allemagne, au siège, « pour demander une égalité de traitement dans toutes les usines Bosch ». Ils souhaitent que l’usine aveyronnaise puisse également développer des recherches technologiques.

80 millions d’euros investis

Le maire ruthénois pense que le chômage continuera à diminuer en 2019. Et pour cause, il a annoncé, jeudi soir, que les collectivités allaient investir 80 millions d’euros cette année. « Ce sont les entreprises locales qui vont en bénéficier. Il va y avoir un aménagement énorme. » Le quartier du Faubourg va en bénéficier : « Vous ne le reconnaitrez pas à la fin de l’année tellement il va s’embellir. » Avant d’annoncer la création de logements sociaux et l’aménagement de l’espace Ramadier à Rodez. Et la rénovation de son école. Mais aussi le quartier Combarel avec l’inauguration, au mois de juillet, de la maison de retraite ou de la résidence seniors. « 200 logements vont sortir en 2019. »

L’année 2019 devrait également voir la finition de l’avenue Victor-Hugo, la rénovation de la place de la Cité, de juin à octobre, ou encore la place Foch « qui sera refaite ». Il s'est également réjoui du dynamisme du centre-ville. « En 2008, on comptait 23 % de commerces vacants. Actuellement, on est entre 7 et 8 % », précise-t-il. La ville de Rodez « sera encore embellie à la fin de l'année ».

Des caméras de surveillance déployées

L’investissement concernera également la sécurité des Ruthénois a annoncé le maire. La ville compte actuellement 130 caméras de surveillance. « Nous allons faire un deuxième déploiement. C’est important. »

Des travaux au stade Paul-Lignon

Le stade ruthénois Paul-Lignon va connaître des travaux, en trois étapes. Christian Teyssèdre promet « un beau stade » avec 9.000 places. 

Culture

Le maire de la Ville s’est félicité d’avoir repris la gestion de l’Estivada en proposant un spectacle gratuit à la population. Avant de saluer le musée Soulages, « un vrai moteur pour l’agglomération ruthénoise ». Et d’inviter la population locale à acheter dans le centre-ville.

À l'issue du discours de Christian Teyssèdre, les rideaux ont laissé place à un buffet.À l'issue du discours de Christian Teyssèdre, les rideaux ont laissé place à un buffet.



Recevoir notre Newsletter
Commentaires
Ecrire un commentaire
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Météo
Petites annonces

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !