photos/1997.jpg

Les Castonétois sont actuellement onzième du classement dans leur poule de Régional 1. - ©ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 29 décembre 2018

En Régional 1, deux clubs aveyronnais tentent de tirer leur épingle du jeu dans leur nouvelle poule, côté Languedoc-Roussillon, cette saison. Premier bilan, à la trêve, avec Onet-le-Château.

Onet le Château est actuellement onzième de sa poule, avec douze points. Le club compte un match en retard, puisque son opposition sur la pelouse d’Uzès a été reportée. Après dix rencontres, Onet s’est imposé trois fois, a fait trois nuls et a perdu quatre fois. Un bilan un peu mitigé pour son entraîneur, Yohan Boscus :

On est bien rentré dans le championnat avec des résultats positifs, avec un collectif assez performant. Puis, dernièrement, on a eu deux ou trois joueurs blessés et le collectif a été bousculé. Et on a laissé passer des points, notamment à domicile.

La dernière victoire d’Onet remonte au 21 octobre, dans le derby contre Luc-Primaube. Depuis, les castonétois ont fait trois matchs nuls et perdu deux fois… « Dans ce championnat, avec deux ou trois points de plus, on gagne quatre à cinq places, explique Yohan Boscus. Les points coûtent cher cette saison. » Pour le coach, cela reste malgré tout un bon début de saison, l’équipe ayant plus joué à l’extérieur qu’à domicile. « Un autre facteur à prendre en compte, détaille Yohan Boscus, c’est le fait que l’on joue sur le terrain du Colombier, qui est notre terrain d’entraînement. Et avec l’hiver, les conditions, comme on l’imaginait, se sont détériorées. »

Changement de poule

Cette saison, Onet et Luc ont changé de poule, au grand dam de leurs présidents, notamment pour des soucis de déplacements et de coûts. Pour le coach, c’est différent mais pas forcément moins bien :

La philosophie est différente. C’est bien plus joueur que ce que l’on connaissait avec la région toulousaine. Les équipes aiment le ballon, prennent plus de risques. On trouve des anciens joueurs qui ont joué à haut niveau et le niveau est donc plus élevé. Mais tout le monde peut faire un résultat face à tout le monde. C’est le côté surprenant de cette poule.

Nouveau plan de jeu

Dans la poule, Aigues-Mortes domine la tête. Onet est proche du bas de tableau, bien décidé à s’en éloigner rapidement, avec la reprise de la deuxième phase. « Tout le monde joue au ballon et on doit se mettre au niveau, affirme Yohan Boscus. Si on veut se faire plaisir, on doit mettre en place la même philosophie. » Après avoir fait un bilan avec le staff, le coach a décidé de changer de plan de jeu pour la fin du championnat :

On doit changer. Chercher l’efficacité mais en même temps, se faire plaisir, utiliser le ballon comme le font nos adversaires.


Recevoir notre Newsletter
Commentaires
Ecrire un commentaire
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Météo
Petites annonces

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !