photos/1429.jpg

Florian David enchaîne les buts depuis quelques semaines et veut continuer à peser pour son équipe. - ©ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 29 novembre 2018

Tombeur de Boulogne la semaine dernière, Rodez a bien l'intention de faire un résultat, ce vendredi, à domicile, dans son antre de Paul-Lignon, face à Bourg-en-Bresse, ancien pensionnaire de Ligue 2.

Pour cette 15e journée de championnat de National, c’est une belle affiche qui attend les supporters du Rodez Aveyron Football, ce vendredi, avec la venue de Bourg en Bresse, qui descend de Ligue 2. Après un début de saison pas facile, les Aindinois se sont bien repris, et viennent d’enchaîner trois victoires consécutives. Ce qui leur a permis de remonter à la 12e place du classement. Et Laurent Peyrelade, le coach du RAF, se méfie de ces derniers résultats :

C’est une équipe qui est une bonne dynamique et ce n’est jamais simple de les jouer à ce moment là. L’équipe a eu des débuts difficiles, mais c’était normal : un effectif renouvelé totalement, une descente de Ligue 2 et un nouvel entraîneur. Il leur a fallu du temps, mais là, l’équipe a trouvé un peu plus d’équilibre et a de la réussite défensive.

Le coach sait que ce ne sera certainement pas un match ouvert, que ça ressemblera plutôt à l’opposition contre Quevilly que contre Boulogne.  « Il faudra que l’on soit efficace, à domicile, détaille Laurent Peyrelade. Qu’on y mette de l’intensité, de l’engagement, et de l’efficacité et tout de suite. Tout en se préparant à être persévérant. »

Championnat et coupe

D’ici la trêve, Rodez va enchaîner quatre matchs, trois en championnat et un en Coupe de France, la semaine prochaine. Pour le staff, jouer les deux tableaux est possible cette saison et c’est aussi une priorité. « On peut le faire, car le groupe est plus dense, explique Laurent Peyrelade. Les joueurs sont plus jeunes, mais avec plus de qualités et plus prêts. » Pour Florian David, attaquant du RAF, la fin d’année est déterminante :

Il faut que l’on soit encore sur tous les tableaux, championnat et coupe. Là, le plus important, ça va être de gagner le match contre Sète, et de prendre le maximum de points en championnat. Cela pour, entre guillemet, être dans un pseudo confort pour début 2019. C’est ça, l’objectif, clairement.

Récupération

Le club espère surtout pouvoir vider rapidement son infirmerie, sûrement après le match de Sète. À l’heure actuelle, sans compter Chougrani, absent au moins jusqu’à fin janvier, Bonet, Ramon, Mellot, Maury ne sont pas dans le groupe. Le staff fait tourner l’effectif pour éviter les blessures et la fatigue. Et cela fonctionne pour l’instant, comme le confirme Florian David :

Il y a un peu de fatigue, mais la dynamique est bonne. On veut surfer dessus, sans être en surconfiance. On veut profiter du bon état d’esprit et de ce groupe qui vit bien pour continuer à gagner des matchs et à prendre des points.

La trêve sonnera un moment de répit pour les joueurs mais aussi l’ouverture du mercato hivernal. Et là-dessus, le coach est clair :

On ne prendra personne à moins d’une grosse blessure, pour six mois. Le groupe est super, travaille bien. On a bâtit un puzzle pour qu’il fonctionne comme ça. Et il n’y a aucune pièce qui ne manque.

Vendredi 30 novembre,  RAF contre Bourg-en-Bresse, à 20 h, au stade Paul-Lignon, à Rodez.



Recevoir notre Newsletter
Commentaires
Ecrire un commentaire
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Météo
Petites annonces

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !