photos/1355.jpg

Flavie Lemaitre a transformé son penalty à la 44e minute. - ©ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 25 novembre 2018

Le Rodez Aveyron Football n'est pas passé loin de sa première victoire de la saison contre l'ogre parisien, lors de la onzième journée de championnat de D1 féminine de football. Ce dimanche après-midi, à Paul-Lignon, les joueuses de Sabrina Viguier ont mené, un but à zéro, une large partie du match. Elles ont plié à deux reprises, sur deux penaltys des Rouge et Bleu. Les Ruthénoises sont toujours dernières au classement, avec deux petits points.

A  Rodez, au stade Paul Lignon, le Paris Saint Germain bat Rodez, 2 à 1.

(Mi-temps : 1/0)

Arbitre : Mme Aurélie Efe

But Rodez : Lemaitre (43e, SP)

Buts PSG : Katoto (76e, SP ; 87e, SP)

Rodez: Garcia, Guitard, Ginestet, Bonet, Chalabi, Lemaitre, Banuta puis Cazeau (42e), Cauderlier, Noiran puis Fleury (75e), Guellati, Chareyron.

Avertissement : Noiran 75e

PSG : Endler Mutinello, Glas, Umeira Santos Silva, Geyoro, Katoto, Diani, Lawrence, Morroni, Baltimore puis Bruun (66e), Marciel Mota, Lahmari puis Wang (62e).

Il y a des défaites qui sont parfois logiques et qui ne laissent pas de regrets. Et d’autres qui laissent un goût amer à une équipe. Celle des féminines du Rodez Aveyron Football, contre le PSG, de ce dimanche après-midi pluvieux, fait certainement partie de la deuxième option… Battues 2 à 1, elles peuvent se targuer d’avoir tenu la dragée haute à l’une des meilleures équipes européennes.

En première période, Rodez a rapidement subit les assauts parisiens, mais n’a pas lâché, avec une défense bien en place, et une Déborah Garcia impérial dans ses buts. Et à la 16e, Lemaitre tentait un centre que personne ne pouvait reprendre et qui était renvoyé par la défense adverse. Solidaires, les Ruthénoises défendaient bien en bloc et tentaient, avec Noiran et Lemaitre, de contre-attaquer.

Rodez prend l’avantage à la pause

Et puis, à la 43e, Noiran était gêné dans la surface. L’arbitre n’hésitait pas. Elle désignait le point de penalty. Un penalty que se chargeait de transformer Lemaitre, pour donner l’avantage à Rodez, juste avant la pause. En deuxième période, on se disait alors que le PSG allait hausser son niveau de jeu et que Rodez allait avoir beaucoup de difficulté à garder son petit but d’avance. Si le PSG poussait et multipliait les attaques, Rodez ne se désunissait pas et tenait. À la 71e minute, le public présent pensait même que Rodez allait réaliser l’exploit… Bonet, lancée, gagnait son duel face à la gardienne du PSG, et tentait un tir en direction du but vide, mais voyait sa frappe détournée à la dernière seconde en corner. Et puis, à la 76e, l’arbitre désignait le point de penalty, pour une main ruthénoise… Katoto se chargeait de remettre son équipe sur de bons rails en égalisant.

Nouveau pénalty pour Paris

Garcia continuait à enchaîner les parades et les arrêts, pour que Rodez espère arracher le match nul. Mais le sort s’acharnait sur les Ruthénoises, avec un deuxième penalty sifflé pour le PSG, à la 87e, toujours pour une main… Comme sur le premier, Garcia touchait la frappe de Katoto mais ne pouvait pas s’en saisir. Et Paris s’imposait finalement, 2 à 1. Une défaite qui laissait de gros regrets et beaucoup de frustration au staff et à l’équipe Sang et Or.

Réactions

Pierre-Olivier Murat (président du RAF) :

On fait un très bon match avec nos qualités, la défaite n’est pas du tout méritée. C’est dur dans le scénario du match. Après, si on reproduit, dans la deuxième partie de saison, ce genre de match, il y a de quoi se sauver.

Déborah Garcia (gardienne) :

Je touche les deux pénaltys, donc je suis un peu énervée par rapport à ça. Le premier, du bout des doigts, et le deuxième, vraiment dans la main. Donc, un petit peu dégoutée. C’est comme ça, c’est le football malheureusement.

Galerie photos



Recevoir notre Newsletter
Commentaires
Ecrire un commentaire
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Météo
Petites annonces

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !