photos/1297.jpg

Caddy a été un des artisans de la victoire de Rodez, à Boulogne, 3 à 0. - @ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 22 novembre 2018

Ce jeudi soir, en match avancé de la 14e journée, le Rodez Aveyron Football a réalisé un gros coup, en allant s'imposer 3 à 0, à Boulogne, invaincu depuis 14 mois. Avant les autres matchs de cette 14e journée, Rodez prend la 2e place du classement.

À Boulogne, au stade de la Libération, Rodez bat Boulogne, 3 à 0.

(mi-temps : 0/1)

Arbitre : Mr Cédric Dos Santos

But Rodez : Guerbert (19e), Ayari (63e, SP), David (94e)

Boulogne : Mandanda, Daillet, Lina, Argelier, Duterte, Frikeche puis Gomel (60e), Beghin, Ouammou puis Senneville (46e), Serin, Kraichi, Maah puis Mayela (78e).

Avertissement : Mandanda (63e) , Beghin (85e), Gomel (88e), Senneville (92e)

Rodez : Desmas, Tertereau, Roche, Bardy, Poujol, Sanaia, Guerbert puis Dieng (89e), Douline, Ruffaut, Caddy puis Coupin (82e), Ayari puis David (65e).

Avertissement : Douline (66e), Roche (77e)

Bel exploit du Rodez Aveyron Football qui est allé s’imposer à Boulogne, 3 à 0, ce jeudi soir. Une équipe de Boulogne qui n’avait plus perdu chez elle, depuis 14 mois ! Un match où il y a eu des retrouvailles, puisque deux anciens Ruthénois évoluent désormais à Boulogne, Ouammou, et Daillet. En première période, bien rentrés dans leur match, les Ruthénois ont rapidement proposé du jeu, avec une première incursion, dans le camp adverse, dès la 4e minute, avec Caddy et Ayari. Puis, c’est Sanaia qui s’illustre à la 12e, avec un raid solitaire, puis un centre qui sera repoussé par Daillet, l’ancien Ruthénois.

Ouverture du score de Rodez

Et puis, suite à un coup franc, après une faute sur Tertereau, Guerbert offre l’ouverture du score aux protégés de Laurent Peyrelade. D’une frappe millimétrée, il trompe Riffi Mandada, petit-frère de Steve. Rodez aura d’ailleurs une belle occasion de doubler la mise, par Caddy à la 31e. Sa première frappe est contré, et la seconde bien sorti. Trois minutes plus tard, nouvelle occasion pour Rodez. Caddy, intelligemment, laisse passer la balle pour Ruffaut, mais Mandanda réussit à repousser une nouvelle fois.

Bien en place défensivement, les Ruthénois ont bien gênés les joueurs de Boulogne, qui n’ont pas réussi à s’approcher des buts adverses, et qui n’ont eu que deux frappes lointaines en première période. Rodez rentre donc aux vestiaires en menant d’un petit but.

Penalty arrêté par Desmas

En deuxième mi-temps, l’entraineur boulonnais choisissait de faire un changement tactique d’entrée, et Boulogne, obtenait un penalty dès la 47e. Surement le tournant du match, avec l’arrêt du tir de Maah par Desmas. Derrière, Rodez reprenait ses esprits, et se créait une belle occasion à la 58e, quand Sanaia, d’une belle transversale, donnait à Tertereau, qui centrait pour Caddy, dont le tir fuyait le cadre. Dans la minute suivante, Maah tentait une reprise de volée, mais ne la cadrait pas.

À la 63e, c’est Rodez qui obtenait un penalty, qu’Ayari se chargeait de transformer, pour donner deux buts d’avance au tableau d’affichage à son équipe. La fatigue commençait alors à se faire sentir, chez les deux équipes, et les fautes, des deux côtés, s’enchaînaient. Boulogne, un peu assommé par le 2e but, se heurtait à une défense intraitable de Rodez, et ne parvenait pas à être dangereux. Dans les arrêts de jeu, le capitaine, Argelier, n’appuyait pas sa passe pour son gardien, et David qui avait suivi, s’offrait le 3e but de la soirée, juste avant que l’arbitre ne siffle la fin. Pour le coach ruthénois, Laurent Peyrelade :

C’est un peu sévère pour eux, mais on a fait une bonne première mi-temps, et été opportuniste en seconde. C’est une belle perf', la Libération est tombée ! On fait un super coup et un gros résultat à l’extérieur. Maintenant, on va pouvoir souffler trois jours, et passer une bonne soirée.


Recevoir notre Newsletter
Commentaires
Ecrire un commentaire
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Météo
Petites annonces

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !