photos/1269.jpg

Le club de basket compte aujourd'hui plus de 200 licenciés. - ©ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 21 novembre 2018

Liquidé il y a deux ans, le club de basket de Rodez a été repris par Xavier Alric, et se porte aujourd'hui très bien.

Il y a deux ans, le club de basket de Rodez a connu un sort funeste avec une liquidation judiciaire. Mais certains se sont battus, pour que le club ne meure pas, et que les licenciés puissent continuer à pratiquer ce sport, sur le Piton. C’est d’ailleurs pour cela que Xavier Alric a accepté de prendre les commandes du club :

J’ai ma fille qui joue au club, et c’est pour ça que j’ai choisi de m’investir car il fallait penser aux licenciés. Le basket a toute sa place sur Rodez.

Pour repartir, le club a vu ses équipes être rétrogradées sportivement. « Aujourd’hui, le club se porte très bien, explique Xavier Alric. On a un niveau de licenciés équivalent aux autres années, entre 200 et 210. L’équipe fanion masculine est en Régional 2, et les filles, en Pré-national. » Et chez les jeunes, en U17, ils évoluent aussi en Régional, tandis qu’en U15, les garçons sont en Régional, et les filles jouent déjà dans le championnat Occitanie.

Formation

Le club a décidé de s’appuyer sur un coach, pour former les jeunes joueurs. « On doit avoir cette formation, détaille le président, pour que nos jeunes, en interne, puissent un jour monter dans nos équipes seniors. » Le club est conscient, que pour vivre, il faut faire beaucoup de formation en interne, car c’est compliqué d’avoir des sponsors, et d’être aidé par les collectivités. Le président en est pleinement convaincu :

Sur Rodez, on sait que le football, avec le niveau important qu’il a, a pris une place importante. Mais c’est bien que la mairie aide tous les sports, car c’est difficile d’avoir des sponsors. On mise beaucoup sur les bénévoles et les parents.

Compétition mais aussi loisirs

Le club a aussi fait le choix de ne pas proposer que de la compétition mais aussi du loisir. « L’idée, c’est que tout le monde puisse pratiquer, s’épanouir, confirme Xavier Alric. Dans chaque catégorie, il y a une équipe fanion qui joue à un bon niveau, et puis des équipes derrières, pour que les garçons et les filles puissent s’amuser entre eux. Et ça, à tous les niveaux. Chez les seniors, on a deux équipes en loisirs. »

Ce qui n’empêche pas le club d’être ambitieux pour ses équipes seniors, comme le détaille le président :

Que ce soit pour les garçons ou les filles, l’objectif, c’est de remonter en National 3. Soit deux montées à la suite pour les garçons. Et on va tout faire pour que ça arrive. Là, on est 4e, mais ex-æquo, donc ça peut le faire en fin de saison. Chez les filles, on jouera plutôt le maintien cette année.

Un club qui a bien l’intention de reprendre sa place sur Rodez, tout en étant ambitieux. D’ailleurs, l’an prochain, le 16 avril plus précisément, le club accueillera les Harlem Globetrotters, en exhibition à l’Amphithéâtre.  



Recevoir notre Newsletter
Commentaires
Ecrire un commentaire
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Météo
Petites annonces

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !