photos/1233.jpg

Pour le coach, Laurent Peyrelade, le match contre Boulogne s'annonce comme un challenge excitant. - ©ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 20 novembre 2018

Déplacement, pour le Rodez Aveyron Football, sur la pelouse de Boulogne, ce jeudi soir.

Nouveau déplacement pour le Rodez Aveyron Football. Après un intermède en Coupe de France à Luzenac, retour au championnat, avec un gros match en perspective, sur la pelouse de Boulogne, ce jeudi soir à 20 h 30. Les deux équipes sont au coude à coude, avec 22 points, à un petit point du podium… Pour le coach ruthénois, Laurent Peyrelade, c’est une belle affiche en perspective :

C’est un challenge excitant. C’est un prétendant affiché à la montée, qui n’a plus perdu à domicile depuis la nuit des temps, depuis le 15 septembre 2017. Pour avoir été un bon moment invaincu à Paul-Lignon, je sais ce que ça implique.

Dimanche, Rodez s’est imposé à Luzenac, 5 à 2, et qualifié pour le 8e tour de la Coupe de France. Les Ruthénois auront donc eu une récupération écourtée, sans compter que les premiers froids pourraient également avoir des conséquences.  « On va alléger nos semaines d’entraînement, explique Laurent Peyrelade. On va passer à une par jour. On fait attention. Un mec qui est un peu en surpoids, il faut faire gaffe, un petit bobo, il faut faire attention. L’idée, c’est de ne pas se blesser. On en a déjà deux à l’infirmerie, pour un petit bout de temps. Il ne nous en faut pas trop en plus. »

Gérer pour pouvoir enchaîner

Toutes les semaines, Rodez doit s’adapter, à ses blessés, à ses adversaires. « Je pense qu’il faut que l’on soit capable de surprendre nos adversaires, affirme Laurent Peyrelade. C’est le but de la compétition, c’est du poker menteur. Soit, tu es très très fort, et c’est les autres qui sont après toi, soit tu essaies de faire croire des choses, de penser différemment. Et en faisant ça, tu gardes tes garçons éveillés. J’aime bien quand ça va, ça vient, ça vie, ça grouille, ça pense, ça réfléchi. Que ça ait du sens. » Rodez va devoir gérer d’ici la fin de l’année, avec cinq matchs au programme. D’où l’importance de pouvoir faire tourner son effectif, comme le confirme le coach du RAF :

On doit pouvoir faire tourner. Ne pas épuiser toujours les mêmes. Tu peux couper certains mecs, mais pas tout le monde, si tu veux avoir une exigence de résultat. Il faut qu’on gère bien les quatre matchs de championnat qui arrive, et le match de Coupe. Qu’on passe, pour être au rendez-vous du mois de janvier.

Pour ce match, le staff devra se passer de Joris Chougrani, et de Jérémy Mellot, qui s’est blessé dimanche.  Et attend de voir la dernière séance d’entraînement, ce mercredi, avant le départ, pour voir l’état de fraîcheur de certains joueurs, au niveau de la récupération.

Jeudi 22 novembre, Boulogne - RAF, à 20 h 30, au stade de la Libération à Boulogne.



Recevoir notre Newsletter
Commentaires
Ecrire un commentaire
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Météo
Petites annonces

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !