sam. Juil 20th, 2024

L’archevêque de Séville, José Ángel Saiz, a présidé l’ordination de quatre prêtres et quatre diacres dans la cathédrale. Les nouveaux diacres sont Fernando Martín, Andrés Rodríguez, Camilo Castillo et Moisés Benavides.. Les deux derniers ont reçu leur formation au Seminario Redemptoris Mater. Pour sa part, Germán Carrasco, Manuel Franco, José Pablo Hoyo et Julio Sánchez, ont été ordonnés prêtres devant une assemblée qui a rempli la Nef de la Croix de l’église métropolitaine de Séville.

La cérémonie s’est déroulée selon un liturgie qui n’avait pas été pratiquée à Séville depuis de nombreuses années, lorsque les ordinations des prêtres et des diacres étaient célébrées au cours de la même messe. L’eucharistie était accompagnée par la musique de l’orchestre de l’Université de Séville. Chœur polyphonique de la cathédralesous la direction de Alfonso Peña, et Carlos Navascués à l’adresse corps. L’évêque auxiliaire de Séville a concélébré, Ramón Valdivia; le recteur du séminaire, Andrés Ybarrades membres du Conseil épiscopal, du Chapitre de la cathédrale et d’une large représentation du clergé diocésain.



« Dialogue entre Dieu et l’homme ».

Dans son homélie, Monseigneur Saiz a affirmé que l’histoire de toute vocation sacerdotale est l’histoire d’un « dialogue entre Dieu et l’homme, entre Dieu qui appelle et l’homme qui répond à partir de sa liberté. Cependant, l’initiative de l’appel revient à Dieu », a-t-il précisé.

« Le Christ demeure dans l’amour que le Père a pour lui en accomplissant son commandement d’aimer les hommes ; nous demeurerons dans l’amour que le Christ a pour nous si nous accomplissons son commandement de nous aimer les uns les autres », a-t-il déclaré.

Dans une autre partie de son homélie, l’archevêque a mis l’accent sur la prédilection pour les plus démunis : « Il faudra s’appliquer avec générosité et amour aux nouvelles situations de souffrance. et de douleur des personnes, des plus pauvres et des plus vulnérables, des malades, des plus abandonnés et négligés, de ceux qui sont rejetés dans la société pour quelque raison que ce soit ». Dans le même ordre d’idées, il a affirmé qu’il sera nécessaire de « répondre aux défis que nous rencontrons à chaque instant, en conséquence de la crise du sens, de la crise de la foi, de la crise générée par une économie qui ne met pas la personne au centre de son activité, et qui produit une situation d’extrême nécessité chez beaucoup de nos frères et sœurs. Comme Jésus a aimé avec prédilection les plus nécessiteux, nous devons les aimer ».

S’adressant directement aux huit ordonnés, il a souligné que le sacrement de l’Ordre « vous rendra participants de la même mission que le Christ ; vous serez appelés à semer la semence de sa Parole, à distribuer la miséricorde divine et à nourrir les fidèles à la table de son Corps et de son Sang. En ce moment solennel et important de votre vie, Jésus vous dit à vous aussi : je ne t’appelle plus serviteur, mais ami. Acceptez et cultivez cette intimité avec le Christ ».

Il a conclu son discours en faisant référence à la Vierge : « Elle sera toujours à vos côtés pour qu’avec la grâce de Dieu vous portiez des fruits abondants et durables ».

Une fois ordonnés, les quatre nouveaux prêtres prennent place à l’autel en tant que concélébrants principaux. Cette semaine, ils célébreront leurs premières messes dans leurs paroisses d’origine.

Lors de la vêture, et selon les instructions générales du Missel romain, les nouveaux diacres portent l’étole de l’épaule gauche au côté droit du tronc, où elle est attachée, en passant par la poitrine. La dalmatique est portée par-dessus. Pour leur part, les nouveaux prêtres portent l’étole autour du cou et suspendue devant la poitrine, au-dessus de la chasuble.

L’ordination s’est terminée par une brève de l’archevêque, qui a félicité les séminaristes ayant reçu le sacrement de l’ordre.et qui recevront leur première affectation pastorale lundi prochain.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *