sam. Fév 4th, 2023

Le passage des confréries par le Raya Real le prochain Rocío sera très différente de celle de l’année dernière. La congestion continue du trafic sur ce chemin sablonneux sera soulagée. Du moins, c’est ce que le Hermandad Matriz de Almonte qui, avec les responsables de la Plan Romero et le Espace naturel de Doñana (qui veille à la conservation de la zone), tente de remédier à un problème auquel on voulait mettre un terme depuis des années.

Dans ce but, selon le vice-président de la Matriz de Almonte, Ángel Díaz de la Serna, pour Diario de Sevilla, les tracteurs sont interdits sur cette route pendant les jours du pèlerinage, tant à l’aller qu’au retour. La mesure affectera le poussettes et jardinières qui sont tirés par ce véhicule spécial. Ce ne sera pas le cas pour les véhicules tout-terrain, qui pourront toujours traverser cette zone (qui sépare Villamanrique du village d’Almonte et traverse en grande partie la municipalité de Hinojos, à Huelva).



Seul l’accès à la Raya Real sera autorisé. deux tracteurs par confrériequi fournira un service et un soutien aux pèlerins accompagnant le chariot simpecado à pied. Les autres devront voyager sur la route. Afin d’atteindre les arrêts de nuit le long de l’itinéraire, les éléments suivants seront mis en place deux routes alternatives.

Les voies alternatives

Selon M. Díaz de la Serna, sur le tronçon entre Pozomáquina (à quelques kilomètres de Villamanrique) et Palacio del Rey, les poussettes et les planteurs tirés par des tracteurs devront circuler sur la voie ferrée. Raya de los Vázquez. Dans le deuxième tronçon, de ce point jusqu’au Rocío lui-même, ils le feront par le biais du Camino de los Playeros. Tous ces arrangements nécessitent une grande synchronisation, car certaines confréries utilisent ces routes au lieu de la Raya.

Lire aussi:  Le Christ de la Charité de Santa Marta effectuera un chemin de croix dans la paroisse de San Andrés.

Afin de faciliter le passage des confréries dans cette zone, elle a également la Raya sera délimitée, où deux voies seront établies. L’une pour les charrettes à bœufs et les véhicules à traction animale, l’autre pour les véhicules à traction mécanique (véhicules tout-terrain).

La Hermandad Matriz établira cette mesure –  » convenue avec les branches  » – qui a été communiquée aux grands frères et aux maires des wagons lors d’une réunion tenue fin 2022. Ils seront spécifiés dans le Assemblée régionale des confréries de Sévillequi se tiendra à Bollulos de la Mitación le 4 mars.

Sécurité et conservation

Ces modifications visent, d’une part, à garantir la la sécurité des pèlerinsDe nombreux pèlerins avaient mis en garde contre le risque de circuler sur ces sables avec de si gros véhicules, qui s’enlisent souvent dans les bancs de sable. D’autre part, le la conservation de cet environnement natureld’une grande beauté au milieu des marais. Et troisièmement, maintenir la forme la plus traditionnelle de pèlerinage au Rocío, dans laquelle la traction animale occupe une place centrale. À cet égard, Díaz de la Serna soutient que « la route d’El Rocío ne peut être transformée en une rangée de tracteurs et de véhicules tout-terrain »..

59 des 127 confréries sont situées le long de la Raya Real.pratiquement la moitié de ceux qui vont à El Rocío. L’objectif de cette mesure est de réduire de 90 % le trafic des poids lourds dans cette zone. Des entreprises telles que Triana et Coria del Río (parmi les plus nombreuses à participer au pèlerinage) ont décidé il y a plusieurs années de détourner les tracteurs par d’autres routes pour atteindre les zones de séjour. La saturation des charrettes dans la Raya a poussé certaines confréries à entrer dans le village l’année dernière à quatre heures du matin.

Lire aussi:  le mystère de Las Siete Palabras avec "Pasan los Campanilleros".

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *