Aveyron. Les Jeunes Agriculteurs lancent leur podcast pour combattre l’agribashing

Les Jeunes Agriculteurs créent le podcast « Dans leurs bottes » pour parler du métier d'agriculteur. Une manière de faire connaître la réalité de terrain aux auditeurs habituels de podcasts, jeunes et plutôt urbains.

©ADN12

Le confinement n’a pas que des mauvais côtés : avec le ralentissement de certains projets, l’équipe des Jeunes Agriculteurs de l’Aveyron a lancé cet été, avec le soutien du national, une série d’entretiens audio pour promouvoir le métier d’agriculteur. « On a mis beaucoup d’énergie pour porter ce projet de podcast » explique Romain Déléris, président des JA Aveyron qui explique que l’idée est venue après avoir constaté le fort développement de ce format en France depuis quelques années.

« Dans leurs bottes » : 30 à 50 minutes pour cerner une réalité

Les éleveurs se modernisent ! Derrière le micro, Mathilde André, animatrice pour les JA. Elle va parcourir la France pour interviewer des agriculteurs dans toutes les régions, « lorsqu’ils sont le plus disponibles » c’est à dire au moment du petit-déjeuner, après s’être occupé des bêtes. « Le but était de présenter l’agriculteur non pas comme un agriculteur, mais comme un être humain dont la profession est agriculteur. Il fallait remettre de l’humain et se rendre compte qu’ils ont tous beaucoup de choses à raconter sur leur métier » explique l’animatrice. Toutes les deux semaines, elle va présenter des agriculteurs avec différents types de productions, de tous les âges et de toutes les régions. « Le seul critère qu’on a eu, c’est d’écouter ceux qu’on avait envie d’entendre » explique Mathilde.

« On aborde leur vocation, le métier d’entrepreneur, comment ils produisent, leurs projets et comment ils occupent leur temps libre… »

Présentation du projet de podcast. De gauche à droite : Germain Albespy, Romain Déléris et Mathilde André. Photo : JA Aveyron

Episode 1 : Germain Albespy, éleveur de chèvres et de brebis à La Bastide-l ‘Evêque

Premier cobaye volontaire, Germain estime que ce podcast peut être un bon moyen pour « créer des vocations » : « il faut montrer aux jeunes qu’on peut vivre correctement de ce métier et qu’on est heureux » estime Germain. Le format podcast permet aussi de prendre le temps de la discution, « ce que les media traditionnels ne peuvent porter, sans voyeurisme ni assez de temps ». Avec, comme but avoué, de toucher notamment les jeunes citadins, habitués de l’écoute des podcasts dans les transports. Et le tout, dans l’intimité et la bienveillance.

« Il faut aller chercher les gens les plus éloignes du métier »

Rendez-vous donc vendredi 27 novembre au matin sur toutes vos plateformes de podcast (Deezer, Itunes, Spotify, Podcast Addict…) ou directement sur le site des Jeunes Agriculteurs pour le premier épisode de « Dans leurs bottes ».