Covid. Vers des mesures plus contraignantes en Aveyron ?

©ADN12_illustration_archives

C’est en tout cas ce que laissent entendre les services de la Préfecture de l’Aveyron, dans un communiqué adressé ce jeudi 15 octobre dans la soirée…

Circulation active du virus

Expliquant que « la situation sanitaire en Aveyron continue à se dégrader de manière continue, en particulier ces derniers jours » avec une circulation du virus qui s’accélère (« le taux d’incidence à ce jour est de 180 pour 100 000 habitants, et le taux de positivité est de 12 % »), la préfète aveyronnaise a tenu à renouveler son message de fermeté sur le respect des gestes barrières et appelé à « une prise de conscience collective » quant à la présence du virus sur le département.

« Ces mesures seront renforcées et complétées si les indicateurs de suivi devaient poursuivre cette dégradation rapide. (…) Ce message de fermeté et de responsabilité pourra, si l’évolution de la situation sanitaire l’exige, être suivi de nouvelles mesures dans les jours à venir. »

(Préfecture de l’Aveyron)

Pour rappel, dès ce vendredi soir minuit un couvre-feu est mis en place dans les métropoles de Toulouse et Montpellier (de 21h à 6h du matin chaque jour) : « il ne sera plus possible de circuler dans la rue dans les zones d’état d’urgence sanitaire, sauf muni d’une attestation dérogatoire. La violation du couvre-feu sera sanctionnée d’une amende de 135 euros ».

Soirées étudiantes interdites en Aveyron

L’Aveyron se trouve actuellement en zone « d’alerte » mais pourrait basculer si la situation continue à se dégrader…

Si le département de l’Aveyron se trouve actuellement placé en zone « simple » et ne sera donc pas concerné par le couvre-feu mis en place dès ce vendredi soir dans les grandes métropoles, les autres mesures annoncées par le Premier Ministre s’appliquent chez nous aussi.

Les fêtes privées et les soirées étudiantes sont désormais interdites dans tous les établissements accueillant du public (bars et salles des fêtes compris). Les mariages bénéficient d’une dérogation pour ce weekend des 17 et 18 octobre.

Dans les restaurants, le nombre de convives à table est désormais limité à 6 personnes. Leurs noms seront enregistrés par l’établissement pour faciliter la recherche de cas-contacts éventuels… (Ce chiffre de 6 est aussi le plafond conseillé pour les rassemblements familiaux)

Plus loin ?

Certains préfets de départements non concernés par le couvre-feu ont déjà fait savoir qu’ils élargiraient les mesures sanitaires sur leur territoires, comme l’obligation du port du masque, la fermeture anticipée des bars en soirée ou la mise en place de protocoles plus contraignants pour les clubs sportifs…

Que fera la préfète de l’Aveyron ? Réponse dans les prochains jours…