Rodez. Rassemblement ce jeudi des « oubliés du Ségur de la Santé »

Un préavis de grève nationale a été déposé par le syndicat CGT Santé pour les travailleurs du social, médico-social et du service à la personne pour ce jeudi 15 octobre. En Aveyron, un rassemblement est prévu à Rodez devant la Préfecture.

Si l’accord dit « Ségur de la Santé » a été signé par trois syndicats sur cinq (CFDT, FO et l’Unsa), tout ne fait que commencer pour les professionnels de santé. Entre autres, ces derniers ont obtenu une revalorisation des salaire de 183€ net à partir de mars 2021. Insuffisant et mal distribué selon la CGT.

La CGT Santé dans la rue

Le syndicat CGT, qui lui n’a pas signé l’accord, dénonce les « inégalités salariales dues au protocole du Ségur de la Santé » en pointant du doigt le fait que les salariés des Ehpad Privés et Territoriaux, des MAS (publiques et privées), des Foyers ou Maisons de l’Enfance départementales (Publiques), des FAM, des ESAT, des CSAPA, des IME, des CAMPS et les Aides à Domicile ne bénéficieront pas, eux, de cette revalorisation de salaire.

Il exige également des embauches massives de personnels qualifiés, l’ouverture de lits « partout où cela est nécessaire » pour désengorger les services (urgences, psychiatrie, services de soins, structures du médico-social…), la reconnaissance sans condition en maladie professionnelle de tous les personnels atteints par la Covid, la baisse du temps de travail, l’abrogation du décret sur les licenciements dans la Fonction Publique Hospitalière, des augmentations de salaire pour tous, un départ anticipé à la retraite ainsi qu’un projet de loi de financement de la Sécurité Sociale « qui réponde aux besoins des professionnels et de la population ».

Le syndicat a donc lancé un appel national à la grève et à la mobilisation,  qui sera suivi en Aveyron ce jeudi 15 octobre avec un rassemblement prévu devant la Préfecture de Rodez  à 11h.

« Les salariés témoignent de leur souffrance au travail et ne se sentent pas écoutés. Ils sont fatigués, désorientés du manque de soutien et de la non-reconnaissance. Les nouvelles organisations du temps de travail imposées mettent à mal les soignants. Ils s’interrogent sur l’efficacité d’une telle mesure »

Communiqué CGT Santé

La CFDT dénonce la précarisation des emplois à l’hôpital

De son côté, si la CFDT ne participera pas au rassemblement, elle demande aussi la prise en compte des secteurs « oubliés » pour une revalorisation des salaires (branches associatives, maintien à domicile et secteur privé). La CFDT avait aussi lancé un appel à la grève pour ce mardi 13 octobre demandant l’ouverture immédiate d’un groupe de travail pour intégrer ces fameux métiers « oubliés » dans l’accord. Groupe de travail qui a été ouvert… ce mardi 13 octobre.

Le syndicat avait lancé l’opération « Et nous ? » sur les réseaux sociaux où les employés de ce secteur, privés comme publics, sont invités à se prendre en photo avec une affiche « Et nous ? ».

Plusieurs professionnels ont posté sous le hashtag #Enous? sur les réseaux sociaux. DR

Du côté de l’Aveyron, le syndicat dénonce la précarisation des emplois à l’hôpital (« trop de CDD et de CDI ») et exige le renforcement des effectifs dans certains secteurs. Il demande également la valorisation des carrières via des titularisations, l’attribution de primes et l’encouragement à la formation pour les agents.