Coronavirus. Les hospitalisations en hausse en Aveyron

L’Agence Régionale de Santé a fait vendredi 9 décembre au soir un nouveau point de situation coronavirus en Occitanie.

@ADN12_archives

Ce bulletin précise quelques indicateurs d’évolution des cas positifs dépistés en Occitanie : 8.837 cas confirmés en une semaine (+1263 par jour en moyenne actuellement).

Il recense aussi les principaux indicateurs d’activité hospitalière : 566 hospitalisations en cours (+ 75 depuis mardi 6 octobre), dont 149 en réanimation (+ 13) et 629 décès constatés en établissements de santé (+ 10).

En Aveyron, 20 personnes sont hospitalisées (+6), dont 3 en réanimation.

Surveillance renforcée en Occitanie

Dans la majorité des départements de la région, la circulation du virus reste très active actuellement. Les départements où la circulation virale est la plus forte sont le Gard, la Haute-Garonne, l’Hérault et le Tarn. Les 20-30 ans représentent toujours la principale classe d’âge concernée, mais les taux de positivité poursuivent leur augmentation chez les adultes de 30 ans et plus.

Hospitalisations en hausse : + 75 en 3 jours

De manière générale, le nombre de cas graves continue à augmenter et à impacter notre système de santé. Les nombres d’hospitalisations pour Covid, comme la part des admissions en service de réanimation, poursuivent une augmentation régulière (respectivement +24% et +12% par rapport à la semaine passée). Le Gard, la Haute-Garonne, l’Hérault et le Tarn ont subi les plus fortes augmentations.

30 % des capacités habituelles de réanimation

Cette augmentation forte et régulière des hospitalisations place nos capacités d’accueil sous surveillance renforcée. A ce jour, 149 personnes sont placées en réanimation du fait d’une forme grave de Covid-19. C’est l’équivalent de plus de 30% des 469 places habituellement disponibles dans ces services spécialisés. Pour faire face aux besoins, cette capacité d’accueil est régulièrement augmentée. Certaines opérations non prioritaires doivent aussi parfois être reportées pour pouvoir accueillir à la fois de nouveaux malades Covid, mais aussi les autres patients qui doivent y être accueillis (Suites opératoires, accidents de la route…).

Toulouse et Montpellier sous haute surveillance sanitaire

Les métropoles de Toulouse et de Montpellier sont quant à elles placées sous surveillance et pourraient basculer à leur tour d’ici lundi en zone d’alerte maximale. Dans les deux métropoles de la région, les indicateurs sanitaires publiés hier sont désormais très proches des seuils de passage en zone d’alerte maximale.