D2 Féminine. Un promu à Paul-Lignon pour les Rafettes

5e journée de D2 Féminines, pour les protégées de Mathieu Rufié, ce dimanche. Au programme, la réception, à Paul-Lignon, d'un promu, Arlac-Mérignac. Une équipe actuellement avant-dernière du classement, tandis que Rodez est co-leader avec Saint Etienne.

Mathieu Rufié est content de la solidité défensive de son équipe. @ADN12

Les féminines du Rodez Aveyron Football retrouvent Paul-Lignon, ce dimanche. Pour le compte de la 5e journée de D2, les Ruthénoises reçoivent, Arlac-Mérignac, une équipe promue cette saison. Qui pour l’instant, n’a pas encore réussi à remporter un match. Mais « prudence », malgré tout, pour le coach ruthénois, Mathieu Rufié…

« À part la première journée où elles ont découvert de manière abrupte la D2, elles n’ont pas depuis subi de lourds revers. Ce n’est pas une équipe sur laquelle j’ai énormément d’informations. Mais au même titre que tous les autres adversaires que l’on va rencontrer, il faut s’en méfier. Et s’occuper uniquement de conserver notre dynamique »
(Mathieu Rufié, coach des Rafettes)

Car la dynamique ruthénoise est bien à l’opposé de celle de leurs adversaires du jour. Rodez a pour l’instant remporté ses quatre premières rencontres, ce qui lui permet d’être co-leader du championnat, avec Saint-Etienne. Et surtout, depuis deux rencontres, Rodez n’a pas encaissé le moindre but. 

Un groupe qui vit bien

« Souvent, c’est la meilleure défense qui au final se retrouve avec le ticket d’accession de la D1, confie Mathieu Rufié. Ça fait deux matchs que l’on ne prend pas de buts, deux matchs où l’on est costaud. Là, pour le coup, autant Nice que Marseille, il y avait de belles oppositions. Marseille, il y avait beaucoup de mouvement, beaucoup de vitesse. On a été costaud, on a bien géré la profondeur. Quand on a été mis à mal, Déborah Garcia a bien géré les situations pour que l’on reste sans prendre de buts. C’est un des points de satisfaction effectivement. » 

Selen Altunkulak est au club depuis le début de saison, et est très satisfaite du début de saison de Rodez. @ADN12

Pour Selen Altunkulak, arrivée au club cet été, ce palier franchi est assez logique : 

« Le groupe vit bien depuis le début mais ne pas prendre de buts depuis deux matchs, ça veut dire aussi qu’on se renforce, qu’on continue à nouer des liens, et qu’on est de plus en plus fortes ensemble. Pour l’instant, on a fait quatre matchs, quatre victoires, donc, ça ne peut être que bon. On va essayer de continuer sur cette lancée. Pour l’instant, on est très satisfaites de nos matchs et de nos résultats »

(Selen Altunkulak)

Pour ce match, le staff peut compter sur l’ensemble de son groupe. Seul Martin est au repos ce week-end. Invaincu depuis le début de saison, Rodez sait aussi l’importance de ces matchs à domicile, dans son stade. « Ça fait toujours plaisir de jouer dans un grand stade, sur un beau terrain, détaille Selen Altunkulak. En plus, c’est chez nous, il y a nos familles, les amis. Chaque fois que l’on joue ici, on a à cœur de tout donner pour la victoire. » 

Le groupe pour cette 5e journée. @ADN12

Un sentiment partagé à 100 % par le coach ruthénois : « On a pris des bonnes habitudes, autant les conserver. Il n’y a aucune raison de changer nos ambitions à la maison, peu importe qui se présente en face. On se l’ait dit entre nous, dans le groupe. C’est chez nous, on doit rester solide à la maison pour pouvoir ensuite enchaîner sur nos déplacements »…

Ce dimanche 11 octobre, RAF – Arlac/Merignac, au stade Paul-Lignon, à 15h.