Aveyron. Marilise Miquel, une Millavoise à la tête des amicales aveyronnaises

Marilise Miquel est la nouvelle présidente des « Aveyronnais d’ici et d’ailleurs ». Retour sur son parcours de Millau à Paris et son engagement dans la fédération nationale des amicales aveyronnaises.

Marilise Miquel est la nouvelle présidente de la Fédération des Aveyronnais d’ici et d’ailleurs. © DR

La Millavoise Marilise Miquel a été élue présidente de la « fédération des Aveyronnais d’ici et d’ailleurs », le nouveau nom de la fédération nationale des amicales aveyronnaises validé lors de l’assemblée générale du 21 septembre dernier.

Déjà membre du bureau de la fédération depuis 2017, cette avocate de 37 ans succède depuis mardi 29 septembre au trio composé de Frédéric Lavernhe, Pierre Vincens et Robert Moiroux, lesquels avaient pris la suite du fidèle Gérard Paloc en juin 2017.

Née le 3 janvier 1983 à Millau où elle a grandi dans la ferme familiale à la Graufesenque, Marilise Miquel a décroché un bac L dans la cité du gant, avant de prendre la direction de Montpellier et de l’Allemagne pour poursuivre des études de droit du commerce international et de droit des affaires.

Elle est ensuite partie pour la capitale où elle a logé trois ans durant à l’Oustal avant de s’installer définitivement à Paris en février 2010.

« Je trouve ça normal de m’investir en retour »

Un accueil et des souvenirs qui l’ont poussée à s’investir dans les amicales. « A Paris, les Aveyronnais ont été très sympa avec moi, je trouve ça normal de m’investir en retour. »

Après un premier pas dans l’amicale des Millavois de Paris, Marilise Miquel est entrée au conseil d’administration de la fédération nationale des amicales aveyronnaises puis au bureau et à la commission des réseaux économiques, avant d’être élue présidente. Pour elle, les amicales sont très précieuses pour « maintenir des liens avec des gens du pays ». Une cohésion et une solidarité renforcées « lors de bons moments d’entraide et de sympathie à Paris ».

Le marché des pays de l’Aveyron reporté en 2021

Le marché des pays de l’Aveyron constitue un de ces moments forts de rencontre avec plus de 60.000 visiteurs lors de la dernière édition. Il devait se tenir en ce moment même, dans le quartier de Bercy dans le 12e arrondissement, du 9 au 11 octobre avec en point d’orgue 20 bougies à souffler cette année. En raison de la crise sanitaire, il a été reporté en automne 2021.

« Nous n’avons pas de réponse de la mairie de Paris, malgré de nouvelles démarches sur nos propositions d’adaptation du protocole méthodologique », indiquent les Aveyronnais d’ici et d’ailleurs dans un communiqué.

« La situation sanitaire se dégrade à Paris, entraînant déjà de nouvelles mesures comme le port du masque obligatoire dans les marchés extérieurs. Des restrictions d’horaires d’ouverture et autres limitations sont désormais aux mains des préfets. Au-delà de ces contraintes administratives déterminantes, dans tous les cas, la fréquentation habituelle du marché ne pourrait être au rendez-vous en raison de la distanciation sociale demandée et de la jauge d’occupation »

 

Premier réseau social organisé

« Certains producteurs proposent un drive piéton avec livraison possible sur Paris », positive la nouvelle présidente des Aveyronnais d’ici et d’ailleurs présenté comme le « premier réseau social organisé », celui de la communauté aveyronnaise implantée à Paris depuis l’arrivée des Bougnats.