Aveyron. « Les réserves de sang n’ont pas été aussi faibles depuis 10 ans ! »

L'Etablissement Français du Sang donne l'alerte sur le niveau des réserves de sang en Aveyron... Des réserves qui ne remontent pas malgré l’appel aux dons lancé déjà à la fin du mois d'août.

Le don de sang, un geste civique. ©DR

Les impacts de la Covid se retrouvent décidemment à tous les niveaux. En effet, même les collectes mobiles de sang, qui composent 80% des dons, sont aujourd’hui fortement impactées par l’épidémie : télétravail, cours à distance ou protocoles sanitaires empêchent la plupart d’entre elles de se tenir dans les entreprises ou dans les campus universitaires.

« nous délivrons plus que ce que nous collectons et les réserves baissent »

Un prévisionnel désorganisé aussi en Aveyron

Don du sang : continuons à donner
En France, les besoins pour soigner les malades nécessitent 10 000 dons de sang par jour. DR

« Les stocks nationaux ont actuellement 10,4 jours de réserve » explique Valérie Domergue de l’EFS de Rodez. « Pour fonctionner correctement, il faut atteindre 15 jours de stocks » précise-t-elle. 15 jours pour pouvoir répondre sereinement aux besoins et éviter aux stocks de se périmer. Car la durée de vie des globules rouges est de 42 jours, celle des plaquettes de 7 jours et celle de plasma d’un an en congelé.

 

Si l’Aveyron a toujours été et reste un bon élève en matière de don du sang, ses stocks ont sérieusement été entamés par la désorganisation liée à la Covid : collectes annulées dans les usines, mais aussi baisse du nombre de donneurs en août. « Chez nous, les donneurs viennent donner au mois d’août, mais cette année on n’a pas eu grand monde » précise Valérie Domergue.

« L’Aveyron n’est pas un mauvais élève, c’est le cumul sur l’ensemble de la France qui a creusé le trou »

Son analyse : « Tout simplement parce que les gens étaient désorganisés, ils n’ont pas pris leurs vacances en même temps que d’habitude ». Sans parler de l’activité hospitalière qui a repris en septembre, avec beaucoup d’opérations prévues au printemps qui ont été reportées pour cette rentrée. « En multipliant ce genre de pépins, on ne peut plus compter sur le prévisionnel et on se retrouve avec des stocks en dessous de ce qu’on avait prévu » insiste Valérie Domergue.

« L’idéal, ce sont les donneurs qui viennent régulièrement »

Et pour ne rien arranger, le protocole sanitaire oblige les centres de dons à restreindre les capacités d’accueil : « on ne peut accueillir que 4 donneurs en même temps alors qu’on a de la place pour 10 » se désole Valérie Domergue qui se débrouille pour espacer les appels à différentes personnes chaque semaine. Le but : des donneurs en nombre limité, mais en continu. Et si les dons spontanés sont toujours les bienvenus, l’idéal serait de prendre rendez-vous sur le site de l’EFS Rodez pour faciliter la vision à long terme de toute l’équipe.

« Aujourd’hui le compte n’y est pas dans un contexte où la reprise de l’activité hospitalière est très soutenue […] [Les réserves] ont atteint le seuil des 82 000 poches de globules rouges en réserve, niveau jamais atteint depuis 10 ans. Il faut au moins 100 000 poches pour avoir d’un niveau de réserve permettant de disposer de suffisamment de sang de chaque groupe dans tous les hôpitaux »

(Communiqué de l’EFS)

L’Etablissement Français du Sang lance donc un appel et invite « les citoyens à venir donner leur sang dès que possible; les employeurs à faciliter le don de sang de leurs salariés; les autorités locales à continuer à faciliter l’organisation de collectes mobiles sur les territoires » tout en s’adressant particulièrement aux étudiants « car les collectes qui se déroulent dans les universités ne peuvent plus se tenir : ils sont attendus sur les collectes mobiles ou dans les 120 maisons du don ».

Le député Arnaud Viala avait montré le bon exemple pendant le confinement. Photo : Facebook Arnaud Viala

Pour donner son sang en Aveyron

La maison du Don CH Bourran est située à l’arrière de l’hôpital qu’il faut entièrement contourner par la droite. Elle est ouverte lundi (11h30 à 13h30 et de 14h30 à 19h), vendredi (9h à 13h30 et de 14h30 à 17h)
Accueil avec et sans RDV. RDV en deux clics par ici. Parking réservé donneur et plat chaud à midi.

Les collectes mobiles

  • mercredi 30 septembre  : Millau Salle de la Menuiserie 13h30 et 18h30
  • jeudi 01 octobre : Millau Salle de la Menuiserie 13h30 et 18h30
  • mardi 06 octobre : Espalion salle des fêtes de St Come 13h30 et 18h30
  • mercredi 07 octobre : Espalion salle des fêtes de St Come 13h30 et 18h30
  • jeudi 08 octobre : Villeneuve Salle des fête 14h30 et 18h30
  • mardi 13 octobre : Capdenac Gare Salle Agora 13h30 et 18h30
  • mercredi 14 octobre : Capdenac Gare Salle Agora 13h30 et 18h30
  • jeudi 15 octobre :  Bozouls Espace Denys Puech 14h et 18h30
  • mardi 20 octobre : Decazeville Salle du Laminoir 13h et 18h30
  • mercredi 21 octobre : Decazeville Salle du Laminoir 13h et 18h30
  • jeudi 22 octobre : Lanuejouls Salle des fêtes 15h et 18h30
  • mardi 27 octobre : Onet-le-Château Salle des fêtes 13h et 18h30
  • mercredi 28 octobre : Requista Salle de spectacles 13h30 et 18h30
  • jeudi 29 octobre : Laguiole gymnase 14h et 18h30