Rodez. Une quarantaine de parents d’élèves toujours mobilisée pour les heures de garderie

Alors que la Mairie de Rodez a rouvert la garderie pour les enfants dont les parents peuvent justifier de contraintes professionnelles les empêchant de récupérer leurs enfants après la classe, un groupe de parents d'élèves issus de sept écoles de la ville demande toujours que cet accès à la garderie soit étendu à tous...

« On a besoin de ce service » explique dans un nouveau courrier ce groupe de 39 parents d’élèves ruthénois, qui réclame « une garderie accessible aux horaires habituels sans attestation de l’employeur ».

« On espère que le maire va nous entendre »

Car la solution proposée par la municipalité (rétablissement des horaires de garderie du matin et garderie pour tous jusqu’à 17h30, puis jusqu’à 18h15 pour les enfants dont les parents ont un justificatif de leur employeur) ne leur convient toujours pas.

Quelle solution ?

« Certains parents n’osent pas demander d’attestation à leurs employeurs » À en croire cette membre des parents d’élèves, les problématiques soulevées par la nouvelle organisation de la garderie seraient nombreuses dans les écoles ruthénoises :  « on a des enfants qui ne font plus leurs devoirs, d’autres qui se gardent tous seuls à la maison, on a des grands-parents très sollicités malgré les risques liés au Covid, des parents qui mettent en danger leur travail pour sortir plus tôt récupérer leurs enfants… ».

« La solution la plus courante, c’est que les enfants se gardent tous seuls ou sont gardés par les ainés du collège ! »

Côté mairie, Christian Teyssèdre a promis que les études surveillées seraient remises en place dès le mois d’octobre et assure faire de « la santé des enfants et de (ses) agents » sa « priorité », expliquant que le protocole sanitaire actuel n’est pas compatible avec le fonctionnement de la garderie d’avant confinement, notamment en termes de brassages des enfants et de désinfection des locaux.

Un argument que ne comprend pas le groupe de parents : « les écoles privées de Rodez, et les écoles publiques dans la plupart des autres communes, ont conservé les mêmes conditions qu’avant le confinement pour les 3 points suivants : les horaires d’accueil en périscolaire, l’accès pour tous à la garderie, et les études surveillées ».

39 parents signataires

La pétition (« Non aux restrictions d’horaires et d’accès à la garderie. Non à la suppression des études surveillées ») mise en ligne par ce groupe de parents recueille à ce jour 150 signatures. « Le maire nous reproche d’agir anonymement, on a donc demandé aux parents de signer notre dernier courrier. Certains n’ont pas voulu le faire mais nous sommes quand même 39, dont 13 représentants élus dans les écoles, à le faire et énormément de parents nous suivent » assure cette maman signataire, « nous ne sommes pas contre le maire, on veut juste qu’il nous entende ».

En voici la liste :

Coralie Affolter, Nicolas Affolter, Mélanie Aït-Abbas Darby, Raquel Almeida (élue Gourgan), Leila Arfoutni, Ghislaine Bouteille, Sandra Britten (élue Flaugergues), Claire Carrette, Fanny Castanie (élue Cardaillac), Dilbar Celik, Rifat Celik, Aurélie Cochard, Pierre Cournede (élu Foch), Gabriel Danglehant, Pascal Delagne, Amina El Jazouli (élue Ramadier), Yves Fleurance, Martine Fric, Perrine Fromental, Thomas Gran, Jamaa Haoumalek (élue Mitterrand), Johanna Imize, Cédric Laffaire (élu Bessière), Fanny Lombard (élue Ramadier), Mickaël Loriette, Yoann Malrieu, Philippe Maurel, Mélissa Mistretta, Marielle Mouly (élue Cardaillac), Ilham Mouoije (élue Ramadier), Coline Munsch, Jean-Christophe Nicolau, Isabelle Olivier (élue Ramadier), Emmanuelle Pastor (élue Foch), Audrey Segur, Stéphanie Traore, Vincent Vic, Fifi Bacar Youssouffou, Farida Zinini-Mammar (élue Ramadier)

Lire aussi : Un groupe de parents d’élèves hausse le ton sur Facebook