Saint-Affrique. « Les aliments ultra-transformés doivent être l’exception et non la règle »

Le docteur et chercheur en nutrition préventive Anthony Fardet viendra alerter sur les risques des aliments ultra-transformés sur la santé lors d’une conférence, mardi 29 septembre à 20 h 30 à la salle des fêtes de Saint-Affrique.

Le Dr Anthony Fardet, 51 ans, est l’auteur de « Mangeons vrai : halte aux aliments ultra-transformés ». DR

Vous êtes ingénieur agro-alimentaire et docteur en nutrition humaine, en quoi consiste votre métier et quels buts servent vos travaux ? 

Cela fait 23 ans que je fais de la recherche publique, j’ai travaillé un an chez Danone après ma thèse et j’ai toujours étudié les liens entre alimentation et santé du point de vue de l’aliment, c’est mon fil directeur. Mon autre fil rouge, c’est l’effet matrice des aliments, un concept clé qui consiste à considérer que l’aliment n’est pas qu’une somme de nutriments mais que sa matrice et sa structure jouent un rôle beaucoup plus important sur la santé que sa composition elle-même. Jusqu’à aujourd’hui, on a toujours relié la santé à la composition des aliments et c’est une erreur fondamentale.

Lire la suite de l’interview sur le site de nos partenaires du Progrès Saint-Affricain (article payant).