Rodez. Une fresque murale faite par les élèves à l’école Foch

Une fresque murale de 100m² a été réalisée à l'école primaire Ferdinand Foch à Rodez  avec 122 enfants du CP au CM2.

Une fresque colorée à laquelle tout le monde a participé. Photo : Jokolor

Le projet de fresque a commencé en mars dernier : pendant une semaine, la centaine d’élèves du CP au CM2 de l’école publique élémentaire Ferdinand Foch ont donné leurs idées sur la devise Liberté, Égalité, Fraternité, sous forme d’une fresque collective. Mais si le confinement a mis un coup d’arrêt à cet élan collectif, « pinceaux et bombes de peinture ont été ravis de retrouver les écoliers en ce mois de septembre » explique l’artiste Jokolor dans son communiqué.

Une fresque collective avec les élèves

Depuis le mois de septembre, l’artiste itinérant Jokolor a accompagné tour à tour les élèves d’une classe pour contribuer à la fresque en peignant. Par groupe de six, les élèves ont pu s’en donner à cœur joie sur les couleurs.

« C’est ainsi qu’un paysage imaginaire impulsé par les plus jeunes élèves a pris forme, symbolisant La Liberté. Tous les arbres peints ont une Egalité de par leur multicolore, leur place côte à côte. Aucun d’entr’eux n’a les mêmes motifs, décidés par les enfants, mais ces arbres sont tous sont ensemble pour donner à lire la Fraternité. Et puis un ruban. Un ruban se balade. Un ruban qui relie les arbres les uns aux autres. Il symbolise le lien, l’unité entre les trois mots de la devise. Il est de toutes les couleurs »

Communiqué de Jokolor

Chaque enfant a mis sa touche personnelle à cette fresque. Photo : Jokolor

Malgré les mesures sanitaires, « la fluidité du fonctionnement a une fois de plus mis en évidence les capacités d’adaptation des enfants et de leurs enseignantes » affirme l’artiste, qui, parmi tous les bons moments, en retient un en particulier : « la joie des enfants de monter sur l’échafaudage, leur joie de se sentir à la hauteur » !

Côté remerciements, la directrice et toute l’équipe enseignante ont une pensée toute particulière pour la mairie de Rodez « pour son soutien logistique et financier », mais aussi pour les élèves, les familles, les particuliers et les entreprises « qui se sont investis dans l’œuvre au sens propre via la plateforme de financement participatif “La trousse à projet ” » : Aveyron Concept Energie, la famille Majourel, Anne-Marie Puech Raynal, les familles Routhe, Sandrin, Bosc, Fouilleul-Labie, Gaumet-Sulpice,Perico-Kala, Bertrand Cayzac, Magalie Lajoie, les familles Derruau, Berthaud, Salles et Fagard.

L’artiste Jokolor tient à remercier « l’équipe enseignante pour son accueil ainsi que Pauline Ratier, artiste peintre ruthénoise qui a participé à la réalisation du projet sur une journée ». Photo : Jokolor

Si la situation sanitaire a rendu impossible une inauguration en bonne et due forme, les parents auront la possibilité d’admirer l’œuvre pendant leur prochain passage à l’école lors des événements scolaires à venir.