Aveyron. Les pompiers plongeurs en stage technique à Banyuls

Du 14 au 18 septembre, l’équipe plongée des sapeurs-pompiers de l’Aveyron a effectué son stage technique annuel en Méditerranée, à Banyuls.

Combinaison, masques, palmes, gilet stabilisateur, détendeurs, ceintures de lestage et 20 kilos de bouteilles sur le dos, soit 30 kilos de matériel au total, les pompiers plongeurs de l’Aveyron sont descendus jusqu’à 50 m de profondeur. DR

Chaque année, les dix sapeurs-pompiers et l’expert du service départemental d’incendie et de secours (SDIS) de l’Aveyron, spécialisés en plongée, effectuent un stage technique en mer. Du 14 au 18 septembre, huit d’entre eux ont quotidiennement pris le large depuis le port de Banyuls, tandis que les trois autres assuraient une garde sur le département en cas d’intervention. Non pas pour admirer les fonds, mais pour travailler les spécificités liées aux interventions maritimes auxquelles ils sont amenés à participer en cas de sinistre majeur sur la zone sud (pourtour méditerranéen).

Des grottes aveyronnaises aux eaux bleues de Banyuls

Simulation de sauvetage de personne, exploration d’épaves, travail de technique individuelle et validation des compétences, ils auront effectué au total 9 plongées, avec des objectifs déterminés en amont. Ce stage en mer est aussi l’occasion de valider leur aptitude annuelle pour intervenir sur des profondeurs de moins 50 m, dans des conditions de formation plus sécurisés que sur les plans d’eau aveyronnais.

Leur combinaison est très colorée, pour être plus facilement repérables en cas de conditions météo dégradées ou lors de recherche par hélicoptère. DR

Sur le bateau, une équipe de sécurité de deux ou trois pompiers veille à la sécurité des autres collègues. Leur regard se porte sur les bulles émises par les plongeurs, sur le chronomètre, mais aussi sur d’éventuels bateaux qui s’approcheraient un peu trop près. Le matin, la descente s’effectuait jusqu’à 50 mètres de profondeur, l’après-midi 30 m, pour ménager les organismes soumis à une pression importante. 

Une spécialité exigeante

Les sapeurs-pompiers plongeurs aveyronnais sont issus des centres et d’incendie et de secours (CIS) de Rodez et Millau et de l’état-major. Ils ont tous commencé par se spécialiser en sauvetage aquatique (SAV), avant de suivre une formation initiale de plongée de quatre semaines à Marseille ou dans l’Aude.

La discipline est exigeante et demande de l’investissement sur du long terme. Dans le groupe, encadré par le lieutenant Mehdi Dighouth, certains ont plus de 20 ans d’expérience, tandis que la dernière recrue est arrivée il y a un an. La dimension réduite de leur unité et le caractère souvent dramatique de leurs interventions, créent une cohésion forte au sein de l’équipe.

En plus des entraînements spécifiques aux inondations, ils plongent une à deux fois par mois dans les lacs, rivières, plans d’eau, grottes immergées du département, dans des eaux parfois glacées. Bien loin de l’ambiance estivale et du charme de Banyuls…