Decazeville. La Ville coupe une partie de l’éclairage entre minuit et 5 heures

@ADN12_archives

La mesure avait été votée en juin 2019 et sera mise en place sur l’ensemble du territoire communal sauf le centre-ville, les routes départementales 840 (Rodez-Figeac) et 963 (Decazeville-Aurillac), et la rue de Miramont. Partout ailleurs, les lampadaires seront éteints entre minuit et 5 heures du matin.

« Les retours d’expérience des 5 000 communes françaises ayant déjà expérimenté le dispositif sont positifs : moins de rassemblements nocturnes de personnes pouvant troubler l’ordre public, de dégradations des équipements publics, de délinquance et ponctuellement d’accidents de la route. »

(Alain Alonso, premier Adjoint au maire de Decazeville)

Les élus decazevillois mettent par ailleurs en avant les économies qui pourront être réalisées sur la facture énergétique : « En moyenne, l’éclairage public représente 41% des consommations électriques des collectivités territoriales et 37% des dépenses en matière d’électricité ». Diminution des émissions de gaz à effet de serre, baisse de la pollution lumineuse et « réduction des effets de l’éclairage sur la biologie humaine » font également partie des arguments avancés par la collectivité…

Deux réunions publiques 

Afin d’expliquer la mesure et d’en préciser les contours, la Ville de Decazeville organise une réunion publique lundi 28 septembre au Laminoir à 18h30. Une seconde sera proposée à l’issue de la phase d’expérimentation « afin d’analyser les résultats enregistrés et les améliorations éventuelles à apporter ».

Lire aussi : Espalion profite du confinement pour éteindre l’éclairage.