Dans l’atelier de… Marion Donnet, fripière et couturière à Rodez

Artisan mais aussi citoyenne engagée, Marion Donnet propose ses créations à l'atelier ruthénois Da. situé au numéro 10 de la rue de Bonald à Rodez.

"Les Jolies Fripes" vous propose des vêtements et accessoires originaux et uniques. @MarionDonnet

Nous l’avions présenté l’hiver dernier lors du lancement de son activité (lire notre article du 31 décembre 2019). Moins d’un an après, la jeune femme poursuit sa route, avec son talent de couturière et ses valeurs…

« Faire évoluer les modes de consommation »

Marion, que peut-on savoir de votre parcours ?

Je suis une personne profondément humaine et j’aime beaucoup les enfants. J’avais alors décidé de faire une licence de psychologie suivie d’un master MEEF (pour devenir professeur des écoles, ndlr). Mais finalement, je ne me voyais pas travailler dans ces domaines là éternellement. J’avais des rêves et des désirs d’indépendance, de créer, de faire un métier qui avait du sens, avec un certain impact. L’écologie fait partie de mon quotidien, je m’habille moi-même avec des habits d’occasion depuis des années ! Il y a eu tout un questionnement et une introspection sur ce que je voulais vraiment être et devenir. Puis, un matin, devant un café, l’idée m’est venu de créer « Les Jolies Fripes ». Et, avec cette entreprise, le désir de devenir couturière.

Marion Donnet n’est jamais très loin de sa machine à coudre. @MarionDonnet

Quand vous êtes-vous lancée à votre compte ?

Il y a peu, c’était en novembre 2019 ! J’avais pour ambition de vendre sur Internet, par manque de moyens, puis j’ai rencontré Charlotte Giaccobi et Adeline Thuries en début d’année. Elles m’ont offert une très belle opportunité et m’ont accueilli dans leur concept d’atelier-boutique Da. à bras ouverts ! Cela a développé mon activité de manière très positive, mais cela m’a aussi permise de rencontrer mes clients, de les conseiller, de discuter et d’apprendre d’eux. C’est haletant, enrichissant et humainement passionnant !

« Ré-utilisez, ré-inventer, tout peut se transformer ! »

Qu’est-ce que vous proposez au sein de cet atelier ?

Chez Da., je vends des vêtements d’occasion que je sélectionne moi-même, dans un objectif de faire évoluer les modes de consommation. Parfois, je les restaure en changeant des boutons ou en recousant des trous. J’ai vraiment la passion de chiner, de fouiller, de découvrir de belles pièces de qualité, qui sortent du lot ! Et qui ressemblent à mon univers.
Je fais aussi des accessoires avec des chutes de tissus que je récupère : totebag, head-bands, chouchou… Et pour fin septembre, il y aura une nouvelle collection d’head-bands et une grosse envie de créer des bijoux avec du tissu… 

Quel est votre marque de fabrique ?

J’adore les mélanges de couleurs, de motifs, l’esprit un peu déluré, funky, d’une pièce ou même d’un bouton. Je prône l’originalité et le côté unique. Personne n’a vraiment envie de ressembler à tout le monde non ? Je vends spécifiquement des vêtements vintage, et un peu d’actuel. Et pour ce qui est de la couture, c’est toujours avec du tissu recyclé ! Une fois, on m’a demandé de créer trois chouchous avec trois vieilles cravates retrouvées au fond d’une armoire. Je trouve ça génial ! Ré-utilisez, ré-inventer, tout peut se transformer !

L’atelier de Marion. (@MarionDonnet)

Comment vous définiriez-vous en tant qu’artisan ?

Je suis libre et sensible. Libre de créer et de laisser parler mes envies, mais aussi de choisir un vêtement selon ce que je désire apporter à l’entreprise et à Da. Libre d’oser, de tenter, d’échouer parfois mais surtout d’essayer. Et aussi sensible à tout ce qui m’entoure : aux matières, aux détails surtout… La sensibilité de s’écouter et d’écouter les autres, parce que c’est aussi une aventure humaine notamment dans l’environnement de Da. On se conseille, on doute parfois mais on discute beaucoup,on s’apporte mutuellement de belles choses, et c’est tellement enrichissant !

Quels sont vos projets pour l’avenir ?

J’ai toujours énormément d’envie et d’idées mais mon plus gros projet c’est de continuer ma formation dans les métiers de la mode et de devenir couturière en passant le CAP. Avec une folle envie de créer des vêtements avec du tissu recyclé ! En puisant mon inspiration dans les années 70. Et dans l’univers que j’aime… Tout en faisant ce que j’aime.

Pour plus de renseignements consulter son site Internet et sa page Facebook.