Séverac-d’Aveyron. Point de situation après le huitième décès dans l’EHPAD Gloriande

L'EHPAD Gloriande à Séverac-d'Aveyron fait face depuis plus de dix jours à une multiplication de cas de Covid-19 chez les résidents comme chez le personnel soignant avec, à ce jour, huit décès comptabilisés.

© EHPAD Gloriande

L’Aveyron est une nouvelle fois sous les feux des projecteurs. Malheureusement, on ne parle ni de ses paysages ni de sa gastronomie, mais d’un cas bien plus grave de « cluster » dans un EHPAD : sur les 75 résidents de l’EHPAD Gloriande, 48 ont été testés positifs à la Covid-19, ainsi que 20 membres de son personnel (sur 63), selon les résultats d’un dépistage massif. Bien pire, à ce jour, huit résidents sont décédés des conséquences du Covid.

73 cas le lundi 7 septembre

Les premiers cas positifs ont été détectés le vendredi 4 septembre avec 5 résidents et un soignant. Ce même jour, le premier patient hospitalisé a été transféré au Service des maladies infectieuses et tropicales du Centre Hospitalier de Rodez. L’accueil de jour a été suspendu dès le vendredi et depuis, les visites sont strictement limitées pour les seuls besoins en soins des résidents. « Des mesures de protection sont renforcées au sein de l’établissement pour isoler les résidents dont le cas est confirmé et éviter toute forme de contamination d’autres résidents » a indiqué la Préfecture de l’Aveyron dans un communiqué.

Dès le samedi 5 au matin, 127 prélèvements ont été réalisés sur place, révélant au total 38 résidents et 11 membres du personnel positifs. Deux médecins de la plateforme départementale Covid (hygiéniste et gériatre) se sont rendus sur place dès le lundi 7 septembre pour évaluer les risques au sein de l’établissement, appuyer et faire des recommandations au personnel soignant. Un second dépistage massif a eu lieu ce lundi, révélant 15 nouveaux cas positifs chez les résidents et 9 chez le personnel, soit un total de 53 résidents et 20 personnels touchés par la Covid-19.

« Les résidents sont confinés en chambre et sous surveillance étroite malgré des effectifs réduits »

Hormis une unité protégée avec des patients de type Alzheimer, tous indemnes, l’établissement n’a pas pu être sectorisé « étant donnés le nombre et la répartition des résidents Covid testés positif » indique la Préfecture de l’Aveyron, « les personnels positifs, soit 20 au total, ont tous été évincés. Les premiers touchés commenceront à revenir en début de semaine prochaine ».

Appel à l’aide et solidarité

La direction de l’EHPAD a obtenu, dès les premiers jours, des renforts en personnels infirmiers et aide-soignants mais « qui se sont avérés insuffisants au regard du nombre d’agents écartés, notamment pour la surveillance le week-end et la nuit » indique la préfecture.

Le week-end des 12 et 13 septembre, quatre bénévoles de la protection civile sont venus pour renforcer l’équipe, ainsi qu’une infirmière d’un autre EHPAD. Dans une annonce publiée le 11 septembre dernier sur son site, la Mairie de Séverac a appelé les habitants à la rescousse : appel entendu puisqu’une trentaine d’habitants de la région sont aussi venus en renfort pour aider lors de la prise des repas ou faire le ménage.

« Par ailleurs, toute personne qui souhaite se porter volontaire de façon bénévole pour aider le personnel est la bienvenue. Il s’agirait uniquement d’accomplir des tâches simples ne nécessitant pas de qualifications particulières mais qui permettraient au personnel de se concentrer sur les résidents »

Communiqué de la mairie de Séverac d’Aveyron

Cette semaine, c’est le réseau Palliance 12 et l’UDSMA qui ont été mis à disposition, ainsi que deux médecins. Des établissements sanitaires et médico-sociaux du département ont été sollicités pour relayer un appel à volontariat, notamment sur la fonction Aide-Soignant. Les médecins libéraux du secteur se sont organisés avec l’aide des professionnels du Millavois pour assurer la permanence de soins de Séverac et se sont rendus à l’EHPAD ces derniers jours.

Le site Aveyron recrute a aussi fait passer le message pour aider l’EHPAD.

Ce week-end, l’ARS a demandé d’activer la réserve sanitaire de niveau national pour obtenir du temps d’Aide Soignants pour compléter ces appels à la solidarité. La Préfète de l’Aveyron a présidé ce dimanche 13 septembre une réunion de crise avec le Directeur général de l’ARS, le maire de Séverac d’Aveyron et les principaux élus du département.

Depuis ce week-end, l’Aveyron est passé dans son niveau 2 de mobilisation pour les établissements de santé, demandant à ces derniers d’adapter leur fonctionnement et leur organisation en fonction de la situation épidémique.

La Préfète d’Aveyron rappelle l’impérieuse nécessité de protéger collectivement nos aînés et nos concitoyens les plus vulnérables à la Covid-19 en portant le masque et en respectant les gestes barrières en toutes circonstances et en particulier dès lors qu’un contact est établi avec une personne âgée ou vulnérable : « ne pas respecter les gestes barrières, y compris pour les plus jeunes, c’est risquer plus tard de contaminer, même sans en être conscient, ceux que l’on aime, nos grands-parents, nos aînés ».