Sénatoriales. Socialistes et communistes unis pour présenter deux candidats en Aveyron

En Aveyron, la gauche présente deux candidats aux sénatoriales : les socialistes Pierre Pantanella et Jean-Louis Denoit.

Pierre Pantanella est suppléé par Isabelle Courtial (à gauche) et Jean-Louis Denoit par la communiste Corinne Compan (à droite). @ADN12

Lors du dernier scrutin sénatorial de 2014, les forces de gauche aveyronnaises s’étaient présentées divisées, avec un ticket de deux candidats PS-PRG et un deuxième de candidats PCF-PG. Cette fois, socialistes et communistes ont décidé de s’unir pour reconquérir les deux postes de sénateur perdus en 2014.

« Nous sommes les seuls candidats de gauche de ces sénatoriales »

« L’Aveyron en commun »

Si les deux candidats titulaires, Jean-Louis Denoit et Pierre Pantanella, sont bien encartés au Parti Socialiste, leurs suppléantes sont elles issues de la « gauche plurielle » : en l’occurrence la secrétaire départementale du Parti Communiste Corinne Compan et l’ex-PS, désormais Génération S (le parti de Benoît Hamon), Isabelle Courtial.

« On ne se cache pas devant les électeurs : nous sommes la vraie gauche et nous souhaitons voir élus deux parlementaires de gauche pour porter les valeurs de gauche. Cette union est un premier pas vers une union plus large en vue des prochaines échéances électorales, notamment départementales et régionales »

(Pierre Pantanella)

Si leurs documents de campagne font d’ailleurs apparaître le soutien de la Présidente de la Région Carole Delga, les deux candidats de gauche devront en revanche se passer des écologistes, qui ont décidé cette fois de se présenter en noms propres. « On aurait souhaité au départ une alliance avec les Verts » concède Jean-Louis Denoit, « mais le rassemblement était compliqué »…

« Préserver la ruralité »

Aujourd’hui, socialistes et communistes aveyronnais se retrouvent au moins sur un point : le rejet de la politique menée par le gouvernement actuel. « C’est un rassemblement de la gauche contre les prises de position de ce gouvernement LREM, qui est clairement à droite »

« Aujourd’hui, la grosse difficulté des élus du territoire, c’est le démantèlement des services publics (gares, Poste, DGFIP, hôpitaux…) et l’iniquité financière de la ruralité en comparaison des métropoles. Ce n’est pas la même ruralité partout. Il faut adapter la loi aux territoires. »

(Pierre Pantanella)

Des problématiques communales que les deux candidats connaissent bien : Pierre Pantanella est maire de Saint-Rome-de-Cernon depuis 2008 et Président de l’Association des Maires Ruraux de l’Aveyron et Jean-Louis Denoit maire de Viviez depuis 2001 et trésorier de l’Association des Maires de l’Aveyron. « On y va pour être élu » affirment-ils.

Qui sont-ils ?

Pierre Pantanella : maire de Saint-Rome-de-Cernon, vice-président de la communauté de communes du Saint-Affricain, ancien conseiller régional, membre du CA de l’ASsociation des Maires de l’Aveyron et Président de l’Association des Maires Ruraux de l’Aveyron.

Isabelle Courtial (suppléante) : élue municipale d’opposition à Onet-le-Château.

Pierre Pantanella (PS) et Isabelle Courtial (Génération S). @ADN12

Jean-Louis Denoit : maire de Viviez, vice-président de Decazeville Communauté, trésorier de l’Association des Maires de l’Aveyron.

Corinne Compan (suppléante) : conseillère départementale, maire adjointe de Millau, vice-présidente du CCAS de Millau, secrétaire départementale du PCF.

Corinne Compan (PCF) et Jean-Louis Denoit (PS). @ADN12

Lire aussi : Cayla/Panis, candidats de la majorité présidentielle ; Bruno Leleu, candidat du Rassemblement National ; Deux candidats EELV en Aveyron ; Alain Marc et Jean-Claude Anglars candidats du centre-droit ; Neuf candidats en Aveyron.