Sénatoriales. Deux candidats écologistes EELV en Aveyron

Jérôme Czapliicki (suppléante : Marie-Claude Carlin) à gauche et Claudine Bonhomme (suppléant : Jean-Pierre Baldit) à droite porteront les couleurs d'Europe Ecologie Les Verts aux sénatoriales en Aveyron. @ADN12

C’est une grande première : il y aura bien deux candidats Europe-Ecologie-Les-Verts pour les élections sénatoriales du 27 septembre en Aveyron. Il s’agit de la Ruthénoise Claudine Bonhomme et de Jérôme Czapliicki.

« Il s’agit d’une candidature de témoignage. On sait que le mode de scrutin ne nous permettra pas d’être élus mais on se prépare pour les autres échéances : régionales, cantonales … On a eu des résultats importants aux européennes et des victoires aux municipales avec des noms peu connus, on a donc toute notre place et on va présenter plus souvent des candidats »

(Guy Pezet, secrétaire EELV Aveyron)

« Jamais aussi bien servis que par soi-même »

Signe de la bonne dynamique des écologistes, sur le plan national comme au niveau local, –« même si il y a encore très peu d’élus en Aveyron » concède le secrétaire départemental des Verts-, le mouvement est aujourd’hui capable de présenter ses propres candidats, sans nouer d’alliance avec les partis de gauche.

« Beaucoup d’élus locaux ont été déçues par la Gauche, depuis Mitterrand en passant par Hollande… Nous ne sommes plus dans les unions de raison, mais pour une transformation globale de la société. Le 27 septembre, certains seront très contents de pouvoir glisser un bulletin vert dans l’urne »

(Claudine Bonhomme, candidate aux sénatoriales)

D’ailleurs, les deux candidats ne cachent pas leur désir de réformer le mode de scrutin de ces élections sénatoriales : « on est pour un suffrage direct » et non plus via les grands électeurs.

Le secrétaire départemental d’EELV, Guy Pezet, annonce préparer le terrain pour les prochaines échéances électorales. @ADN12

« Pour un autre modèle »

Pour les candidats écologistes, les priorités d’un sénateur doivent être les mêmes que celles d’un élu de terrain : défense de la biodiversité, agriculture respectueuse, autosuffisance et circuits-courts, transition énergétique, défense des services publics et des territoires ruraux, mais encore défense des libertés publiques et moratoire sur le déploiement de la 5G.

« Il faut redéfinir le modèle de vie français et montrer l’importance de l’eau, de l’air, de l’environnement… Il ne faut plus qu’il y ait d’enrichissement réalisé au détriment de la santé des autres. Et cela passe notamment par des choix budgétaires, qui vont vers une réorientation industrielle, notamment en direction de la transition énergétique »

(Jérôme Czapliicki, candidat EELV aux sénatoriales)

« La production de miel a été divisée par quatre en moins de 20 ans. C’est un exemple qui montre qu’il faut agir… » conclut Jérôme Czapliicki.

Qui sont-ils ?

Jérôme Czapliicki vit en Aveyron depuis 11 années et est adhérent à EELV depuis un an. Sa suppléante, Marie-Claude Carlin, est une ancienne conseillère régionale, ancienne conseillère municipale de Rodez, militante de terrain et adhérente aux Verts depuis 1989.

Claudine Bonhomme est elle aussi militante de longue date. On la connait pour son action au sein du groupe d’opposition ruthénois Rodez Citoyen. Son suppléant, Jean-Pierre Baldit, adhère aux Verts depuis 1989. Il est conseiller municipal à Aubin et élu à Decazeville Communauté.

Lire aussiCayla/Panis, candidats de la majorité présidentielle ; Bruno Leleu, candidat du Rassemblement National ;  Le PS s’allie au PCF pour présenter deux candidats aux sénatoriales ; Alain Marc et Jean-Claude Anglars candidats du centre-droitNeuf candidats en Aveyron.