Rodez a attaqué sa saison de la meilleure des manières, en s’imposant 5 à 2, sur sa pelouse de Paul-Lignon, face à Thonon. Et s’apprête à jouer la 2e journée, ce samedi soir, sur la pelouse de Montauban. Le coach, Mathieu Rufié, s’attend à un match difficile : 

Jouer à Montauban, ce n’est jamais facile, c’est toujours un gros combat. Et c’est une équipe qui en plus s’est renforcée à l’intersaison. Leur premier match démontre qu’elles ont du caractère, puisqu’elles égalisent à la 93e. Une des spécificités de Montauban, c’est leur force de caractère, et l’engagement et l’intensité qu’elles sont capables de mettre dans une rencontre. 

(Mathieu Ruffié, coach des rafettes)

L’an dernier, Rodez avait remporté le derby, là-bas, en début de saison, 3 à 0. Pour Mathieu Rufié, il faudra donc faire une performance égale ou supérieure pour espérer ramener quelque chose. « On devra être très solide dans nos têtes, détaille-t-il. Mais je suis optimiste puisqu’on a fait preuve de caractère la semaine dernière. Sur l’état d’esprit, on a montré que l’on était armé. Maintenant, c’est à nous de mettre en place notre jeu et de tout faire pour ramener quelque chose de là-bas. »

Efficacité offensive

La semaine dernière, après avoir mené 2-1, Rodez a en effet vu Thonon revenir à 2-2. Mais les Ruthénoises, dans leur antre de Paul-Lignon, ne se sont pas affolées. Et ont marqué trois buts supplémentaires pour s’imposer. Le staff, qui a rajusté à la pause, n’a pas eu peur, s’attendant à cette réaction sur la seconde période : 

« Je pense que l’on a démontré que l’on était chez nous, de par notre entame, et de par notre réaction quand on s’est faite égaliser. On a montré que Paul-Lignon, c’était chez nous, et qu’ici, on prend les points. Et il faut que l’on soit capable, comme l’an dernier, d’aller en chercher à l’extérieur. »

(Mathieu Rufié, coach des Rafettes)

Le coach a salué l’efficacité offensive, et la capacité de réaction des filles sur le match. « J‘ai senti que l’on était capable de marquer à n’importe quel moment, si on ne nous laisserait rien qu’une miette… On est récompensé des efforts. Mais il faut s’en souvenir. Ce n’est qu’un match. Un match gagné avec la manière, ça permet de bâtir. Là, c’est une nouvelle page qu’il faut écrire. » Que ça soit Thonon, ou Montauban, ce sont, pour le coach, deux équipes qui s’annoncent comme du haut de tableau : « Tant mieux, au moins, on peut se jauger direct. On verra où l’on est dimanche matin. En tout cas, on y va avec de l’ambition ».

Le groupe: 

Libourel – Garcia – Bogi – Riquelme – Cauderlier – Canon – Guellati – Pau – Cance – Saltel – Saunier – Touzeau – Altunkulak – Lamontagne – Diop – Grocq.

Ce samedi 12 septembre, Montauban – RAF, au complexe sportif Jean Verbeke, à 20h.