Aveyron Culture propose 42 itinéraires artistiques et culturels pour les classes

Covid ou pas, Aveyron Culture poursuit sa mission de proposer de l'art sous toutes ses formes aux jeunes de la maternelle à la fac, via des parcours artistiques proposés aux enseignants. 

Christine Presne, Jean-François Galliard, Muriel Berthier et Léo Lagarrigue veulent « briser le plafond de verre » de la culture en Aveyron. ©ADN12

Depuis sa création en 2015, l’association Aveyron Culture, créée par le Conseil départemental de l’Aveyron, propose chaque année des itinéraires artistiques aux enseignants, partout sur le département. L’année dernière, 37 activités ont été proposées et 6 850 élèves et étudiants ont pu en bénéficier, augurant d’une bonne année si le confinement n’était pas passé par là…

« Le lien social est plus fort que l’épidémie »

Itinéraires et mesures Covid

Cette année, la saison 2020-2021 propose pas moins de 42 itinéraires, la grande majorité mise en place sur proposition de professeurs, d’artistes ou de professionnels de la culture. « Nous ne sommes pas programmateurs » précise Muriel Berthier, responsable du dispositif « Education artistique et culturelle ». Léo Lagarrigue, chargé d’éducation artistique et culturelle, insiste aussi sur le rôle de prescripteur ou de médiateur joué par l’association : « on suit les trois piliers de l’Education Nationale : le contact avec les artistes, la pratique artistique et la fréquentation des lieux ».

« La culture, ça s’inculque tôt » 

Et si les mesures Covid mises en place sont forcément un ralentissement à ces activités, il en faudra plus pour arrêter l’élan porté par Aveyron Culture qui a adapté les parcours avec la DASEN et les artistes : « Nous avons travaillé en amont avec les artistes pour adapter l’offre pour ces itinéraires, pour que ça ne s’arrête pas si l’école ferme » explique Muriel Berthier. L’important étant d’éviter le brassage entre les classes, tant que les distances sont respectées et masques portés, « les contenus qu’on propose aujourd’hui sont tous possibles » insiste Christine Presne, vice-présidente déléguée d’Aveyron Culture.

Maria Mirante et Paul Beney font découvrir les airs de l’Espagne aux jeunes Ségali. Photo : ©Chris Noé

« Une vrai bouffée d’air »

Alors que l’épidémie fait fermer des écoles, des classes et des musées une semaine seulement après la rentrée, on pouvait penser que les enseignants avaient des priorités plus urgentes que l’initiation culturelle des élèves. Et pourtant, l’association qui a ouvert ses inscriptions en ligne dès le 28 août a déjà reçu 140 demandes d’enseignants pour des parcours. « Les maternelles sont très très friandes de ce type de parcours car il y a peu d’offres adaptées à leur jeune âge » explique Muriel Berthier.

« C’est une vrai bouffée d’air pour les enseignants » 

L’association qui comptabilisait 40 membres à son ouverture en 2015 en compte environ 300 aujourd’hui. Communes, communautés de communes, associations culturelles, professionnels, de la culture, artistes, privés… Une manière de soutenir la création et de faire travailler les professionnels. D’autant que la plupart des parcours annulés au printemps a pu être reportéé à cette nouvelle année, et les artistes dédommagés.

Des circuits partout en Aveyron

Et aucun coin de l’Aveyron ne semble oublié : une formation de danse avec la compagnie Tancarville est proposée dans le Vallon pour les petits de l’élémentaire ; le Ségala accueille les ciné-concerts d’Arthur Guyard et Rémy Gouffault ; Thierry Huillet et Clara Cernat seront à l’Abbaye de Sylvanès dans le Sud pour un concert autour du Petit Prince pour les élèves de collège ; le photographe voyageur Hans Silvester sera dans l’Aubrac pour parler d’ailleurs…

Dans les nouveautés 2020-2021 : l’arrivée du Château de Bournazel qui souhaite cibler les établissements scolaires en proposant aux élèves des visites du château et des jardins (avec un pique-nique si la météo le permet), mais aussi des ateliers et concerts avec l’ensemble musical Tasto Solo, actuellement en résidence au château.

Le Château de Bournazel Photo : ©Maurice Subervie

« L’Aveyron fourmille de lieux culturels et d’initiatives » 

Avec un coût prévisionnel de 190 000€ pour Aveyron Culture, ces animations sont prises en charge par le Conseil départemental qui ne fait payer qu’une petite partie aux établissements, chaque parcours allant de 20 à 100€ par classe. « Un prix symbolique » pour Jean-François Galliard, président du département qui voit « la culture comme refus de la bêtise », paraphrasant sa phrase préférée d’Albert Camus : « En face de la marée montante de la bêtise, il est nécessaire également d’opposer quelques refus ». A méditer…