3e journée de Ligue 2, pour les joueurs du Rodez Aveyron Football. Avec au programme, un retour à Paul Lignon, pour la réception de Caen. L’équipe, coaché par Pascal Dupraz, sera à nouveau un gros morceau pour les ruthénois, comme le confirme l’entraîneur du RAF, Laurent Peyrelade : 

C’est des candidats affichés à la remontée, par rapport au standing du club, aux investissements, par rapport à la qualité des joueurs qui composent le groupe. C’est costaud, c’est discipliné, c’est rigoureux, c’est athlétique.

L’an dernier, Rodez s’était imposé 2 à 1, grâce à un doublé de Pierre Bardy. Un match qui pourrait bien ressembler à cette dernière opposition, ou au premier match contre Grenoble. « Nous, il faut que l’on soit dans la lignée de ce que l’on a fait contre Grenoble, détaille Laurent Peyrelade, à domicile. En étant un peu plus performant, un peu plus juste offensivement quand on aura des temps forts. »

Un match fermé ?

Le milieu de terrain, Aurélien Tertereau. @ADN12

Une rencontre qui pourrait bien se jouer sur pas-grand-chose, pourquoi pas sur un coup de pied arrêté, comme le pense le milieu de terrain, Aurélien Tertereau : 

Ça va être une équipe assez défensive, un peu comme la saison passée. Ça risque d’être un petit peu fermé, et du coup, les coups de pied arrêtés auront un rôle important à jouer. Je préfère quand il y a plus d’espace. Mais il faut s’adapter à chaque rencontre, à chaque adversaire. Chaque match est différent. À nous de trouver les solutions.

Quoiqu’il arrive, la bonne nouvelle est venue de l’infirmerie, complètement vide à l’heure d’accueillir Caen. Le staff peut compter sur l’ensemble de son effectif, et est ravi du travail effectué pendant cette trêve internationale. « On a très bien travaillé, je trouve, depuis Pau, confie Laurent Peyrelade. Il y avait de la qualité, de l’intensité. Dans l’état d’esprit, dans l’engagement, c’était bien. Après, je l’ai dit aux joueurs, c’était bien, ça ne veut pas dire que tu vas faire un bon match. » 

S’adapter au nouveau système

Un coach qui s’est aussi déclaré favorable à la nouvelle règle des 5 changements, avouant qu’il allait falloir apprivoiser cette nouvelle règle, qui peut « changer l’intensité, le moment, les circonstances, le scénario d’un match. C’est un calcul en plus, par rapport au match. » Du côté du milieu de terrain, la bonne intégration des recrues est une bonne chose, et le début de saison est positif. S’il préfère être dans le cœur du jeu, il est très satisfait du choix du staff de lancer un nouveau système. Un vrai plus pour lui, pour aller chercher autre chose et voir plus haut : 

Il manque encore un peu de temps et de travail, pour qu’on l’acquiert complètement. On a pu le voir avec l’équipe de France. Ou ça a été un peu laborieux. Nous, on a montré et produit des choses intéressantes, que ça soit dans les matchs amicaux, ou contre Grenoble. La preuve, on a gagné. On le travaille toutes les semaines à l’entraînement. Plus le 3-4-3 que le 3-5-2, car on le maîtrise. Plus le temps va passer, plus on sera à l’aise.

Aurélien Tertereau, milieu de terrain

Ce mercredi, le président du RAF, Pierre-Olivier Murat, a été élu au Conseil d’administration de la Ligue de Football Professionnelle.

Ce samedi 12 septembre, RAF – Caen, au stade Paul-Lignon, à 19h.

Le groupe pour affronter Caen. @ADN12