Lycée Foch de Rodez. Sud Education critique la gestion Covid du gouvernement

« Un cas de COVID 19 avéré au Lycée Professionnel Foch à Rodez… le travail des élèves et des personnels continue comme si de rien n’était ! » : dans un communiqué adressé à la presse ce mardi 8 septembre, le syndicat enseignant Sud Education dénonce la gestion sanitaire du gouvernement dans les établissements scolaires en cas de détection d’un cas de Covid. Dernier exemple en date selon eux : la mise en quatorzaine d’une enseignante au lycée Foch de Rodez, sans mesure complémentaire de sécurité.

« La procédure à adopter est laissée à l’appréciation locale, sans faire l’objet d’une procédure cadrée nationalement »

Un courrier aux familles

Ce lundi 7 septembre, la direction du Lycée professionnel Foch a adressé un courrier aux familles des classes où enseigne le professeur détecté positif au Covid (classes 2 ASSP et TVENARCU), après que celui-ci a été placé en quatorzaine. Par ce message, le lycée veut rassurer les familles et expliquer pourquoi les élèves ne sont pas eux-aussi placés en quatorzaine…

« Un cas de Covid-19 avéré a été signalé au sein de la classe de votre enfant. L’adulte concernée est placée en quatorzaine. Dans le respect du protocole sanitaire en vigueur, les autorités académiques et l’agence régionale de santé (ARS) en ont été immédiatement informées. L’ARS affine l’analyse de cette situation et reviendra éventuellement vers votre enfant, si cela s’avérait utile. Pour autant, tous les élèves et personnels portant un masque dans l’établissement et appliquant les gestes barrières, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. (…) Nous vous rappelons également l’importance de surveiller l’éventuelle apparition de symptômes (toux, difficultés respiratoires, fièvre…), et de nous informer au plus vite de la survenue d’une nouvelle situation. »

(Extrait du courrier envoyé aux familles)

Pour Sud-Education, cette décision, « laissée à l’appréciation locale, sans faire l’objet d’une procédure cadrée nationalement » passe mal… le syndicat, comme d’autres, réclame depuis plusieurs semaines que des consignes claires sur la conduite à tenir en cas d’apparition de cas de Covid dans un établissement scolaire soient édictées par le gouvernement.

« SUD Education 12 s’inquiète vivement de la situation sanitaire et dénonce l’irresponsabilité du ministère dans son impréparation de la rentrée. (…) D’ailleurs, alors que la collègue a été mise en quatorzaine, il est à déplorer que l’institution n’évoque aucun remplacement des cours en son absence. »

(Sud Education 12)

Sud Education explique avoir adressé un courrier au Ministre de l’Education Nationale Jean-Michel Blanquer le 4 septembre dernier pour réclamer « une procédure claire et unique sur l’ensemble du territoire (…) explicitée par une circulaire ministérielle » : « L’objectif est bien pour notre fédération d’éviter au maximum l’apparition de clusters et la fermeture de classes, afin de prévenir l’accroissement des inégalités scolaires aggravées par le confinement et l’enseignement à distance ».

Lire aussi : Fermeture d’une classe à l’école Mitterrand ; Le syndicat Unsa demande des consignes claires pour la rentrée