Aveyron. Un hollandais arrêté avec plus de 40 kilos de cannabis

Le jeune de 25 ans, présenté sous procédure de comparution immédiate, a été condamné à 1 an de prison ferme par le tribunal de Rodez.

C'est un contrôle des Douanes qui a permis de révéler l'affaire. ©Douanes_Millau

Bonne pioche pour les douanes aveyronnaises, jeudi dernier 3 septembre sur la commune de La Bastide-Pradines (A75) : le contrôle d’un véhicule a permis la découverte de plus de 40 kilos de cannabis dissimulés dans des cartons. Le conducteur du véhicule, un ressortissant des Pays-Bas, a été jugé et condamné ce lundi 7 septembre par le tribunal correctionnel de Rodez.

« Il conduisait sans permis »

De Barcelone à Gouda

14 kilos d’herbe et 26 kilos de résine : le cannabis avait été acheté à Barcelone et devait être revendu en Hollande, « à 300 euros le kilo » a indiqué le jeune homme ce mardi lors de sa comparution immédiate. Assisté d’une interprète, il explique avoir fait ce transport « sous la pression de (s)on frère » et pour rembourser plusieurs dizaines de milliers d’euros de dettes liées à un prêt étudiant et divers achats à crédit. « C’était la première fois. Je n’ai pas pensé aux risques que je prenais et à leurs conséquences, sinon je ne l’aurai jamais fait » a-t-il assuré.

Du côté du Ministère Public, on estime que les quantités transportées avaient plutôt une valeur de « 80 000 € » et requiert 30 mois d’emprisonnement ferme : « si sa détresse est certaine, j’estime qu’il a toutefois pris un risque en toute connaissance de cause, qui plus est sans permis de conduire ! La peine ferme s’impose au vue de la gravité des faits ».

« Un jeune de 25 ans, inséré, travailleur, père de deux enfants de 2 ans et 10 mois, primo-délinquant et non consommateur… C’est son frère le véritable organisateur du trafic et il a profité de sa fragilité financière ! Ce n’est pas parce qu’il est étranger qu’il faut multiplier la peine par deux ! »

(L’avocat de la défense)

Les juges du tribunal de Rodez ont décidé de le condamner à un an de prison ferme, avec maintien en détention et amende douanière de 5 000 €. La drogue saisie est quant à elle confisquée pour être détruite.