Testé pour vous. Les « incontournables » de Rodez

C'est la fin de l'été : le moment idéal pour faire le plein d'activités culturelles. On vous emmène en visite avec l'Office de Tourisme de Rodez, à la rencontre des monuments "incontournables" de la ville, ceux qui font son Histoire et son patrimoine...

Après cette visite, vous ne regarderez plus les bâtiments de Rodez comme avant. @ADN12

Qu’est-ce-que c’est ?

Vous pensez connaître Rodez et son centre-ville ? Détrompez-vous ! Cette visite d’une heure proposée par l’Office de Tourisme vous emmène au cœur du centre historique de Rodez, à travers ses rues piétonnes et ses plus beaux monuments bâtis. Saviez-vous que le patrimoine de la ville avait presque été entièrement créé aux XVè et XVIè siècles ? Que la cité était à l’époque divisée en deux et qu’elle doit à ce fait sa physionomie actuelle ?

Le patron…

… c’est Anabelle, guide à l’Office de Tourisme de Rodez depuis 12 ans.  Cette native du piton a suivi des études en histoire médiévale à la faculté de Bordeaux avant d’obtenir le titre de « Guide conférencier des villes et pays d’art et d’histoire ».

Toujours friande d’anecdotes, Anabelle ne se lasse pas de faire découvrir les secrets de sa ville : « dans ce métier, il faut toujours être en mouvement, mettre à jour ses connaissances… j’aime les petits groupes : cela favorise l’échange et c’est toujours enrichissant d’accueillir la population locale, qui a elle aussi beaucoup souvent beaucoup à nous apprendre ! ». 

Pour qui ?

Cette visite est accessible à toute la famille mais les plus jeunes auront peut-être des difficultés à comprendre certains récits historiques. Les amoureux d’Histoire verront leur curiosité assouvie et les habitants de la ville redécouvriront leur environnement quotidien.

Comment ça se déroule ?

La visite débute sur la Place de la Cité, devant l’Office de Tourisme. Anabelle nous explique la construction du parcours, à travers les deux quartiers originels de la ville, dont le plan n’a quasiment pas changé depuis le 16ème siècle, période de grande prospérité économique et culturel pour Rodez.

« Une ville divisée en deux, entre Bourg et Cité »

D’un côté : la Cité, ville de l’évêque et du clergé ; de l’autre : le Bourg, ville de la bourgeoisie marchande. Entre les deux : le torchon brûle et les conflits sont nombreux. C’est d’ailleurs ce qui va dessiner l’urbanisme du piton.

La Place de la Cité : quartier historique des évêques. @ADN12

Une introduction sur l’Histoire de la ville qui va nous conduire vers la Place du Bourg, via la rue Neuve, pour découvrir l’ancien territoire des comtes marchands, en passant à travers les « portes » disparues aujourd’hui. Un arrêt devant le Mazel nous rappelle que ce marché couvert abritait jusqu’à une vingtaine de bouchers.

Maisel était le nom donné au boucher. @ADN12

Anabelle nous fait aussi découvrir l’histoire des plus belles façades de Rodez : la Maison de l’Annonciation et ses encorbellements, la Maison d’Armagnac, « la plus belle maison de Rodez » dont le nom provient d’une erreur sur l’origine des médaillons qui la ornent. Détails architecturaux et anecdotes historiques se mêlent pour nous faire savoir que la Place du Bourg était à l’origine un cimetière, que Henri IV fut Comte de Rodez, que la Place de l’Olmet vit naître les grandes foires qui ont fait la renommée et la prospérité de la Ville…

La maison de l’Annonciation, témoin de la richesse historique du quartier marchand. @ADN12

La visite se poursuit à travers les rues du Court Comtal, du Touat et de Bosc pour revenir à la « ville des religieux ». La place d’Estaing nous permet d’aborder l’histoire de la cathédrale et de ses trois siècles de travaux, l’incendie du clocher et l’histoire des chanoines. C’est d’ailleurs dans la Cour de la maison de Benoit (fondée par le chanoine du même nom), un autre lieu remarquable de Rodez, que se termine la visite.

La cour de la maison de Benoit renferme elle aussi tout un tas de secrets architecturaux. @ADN12

Pourquoi on aime ?

Ce format court et dense permet de faire le tour du centre historique de Rodez et d’en comprendre l’origine, l’urbanisme et l’architecture. Que vous connaissiez la ville ou non, vous apprendrez forcément quelque chose de nouveau, qui vous fera découvrir autrement ruelles et maisons remarquables. Comme une impression de plongée dans l’Histoire, à l’époque des luttes de pouvoir, qui vous fera lever les yeux plus souvent sur les façades du cœur de ville.

Saviez-vous que les médaillons qui ornent la façade de la maison d’Armagnac sont à l’origine de son nom ? @ADN12

Combien ça coûte ?

Côté tarifs, comptez 6 € par adulte, 4 € pour les 6-17 ans et gratuit pour les plus jeunes.

Quel équipement ?

Le port du masque est obligatoire pour les visites de l’Office de Tourisme. Pensez également à vous chausser confortablement et n’oubliez pas votre appareil photo !

L’alternative

Si l’histoire de la cathédrale de Rodez est évidemment évoquée lors de cette visite des « incontournables », vous pouvez pousser plus loin la curiosité en participant à la visite qui lui est dédiée : « La cathédrale et son quartier ». Vous pourrez ainsi visiter les parties basses du monument et découvrir ses nombreux secrets grâce à une heure de visite guidée. Autre solution : opter pour un audioguide !

La cathédrale de Rodez et ses trois siècles de travaux méritent une visite à part. @ADN12

Infos pratiques

La réservation est obligatoire pour toutes les visites organisées par l’Office de Tourisme. Vous pouvez réserver en ligne ici ou par téléphone au 05 65 75 76 77. Groupes limités à neuf personnes.