La sortie rando du weekend : la Vallée du Viaur-Cheval du roi, « le Ségala dans toute sa grandeur »

L'Aveyron est la terre incontournable de la randonnée pédestre. Le Ségala et la Vallée du Viaur sont des lieux inconditionnels pour les fanatiques de la marche. Ce sont des endroits parfaits pour une escapade détente ou sportive.

Le Point Sublime.@LosPassejaires

Alain David, président du club randonnée de Rieupeyroux « Los Passejaires », nous accompagne dans la boucle « L’Aveyron à pied », qui part de l’aire de loisirs de la Roque à La Salvetat-Peyralès.

« Une randonnée costaude »

Le coup de cœur d’Alain et « Los Passejaires »

Alain dans le Ségala Carmausin. Photo : DR

 

« Cette randonnée c’est vraiment quelque chose ! Elle montre le Ségala dans toute sa grandeur. Pour moi, c’est une parenthèse douce où évasion, nature et patrimoine ne font qu’un. Je conseille et reconseille ce parcours qui a le mérite de valoir le coup d’œil sur un trajet dynamique où l’on ne s’ennuie pas et qui peut durer pour certains près de 4h30 »

 

 

En route !

Le point de départ traditionnel se fait sur le parking de l’aire de loisirs car il permet de faciliter les regroupements. Il faut suivre le chemin balisé PR 34.

C’est un trajet en forme de pyramide qui attend les participants avec une distance de 14,7 kilomètres et 559 mètres de dénivelé. « C’est une randonnée costaude, il faut gérer son effort et privilégier les heures où il ne fait pas trop chaud » confirme Alain. C’est une montée assez abrupte qui se présente d’abord sur 6 km : les participants montent à travers les bois tout en longeant le Viaur. Il faudra pour certains presque 2h pour la finir. Le sommet est en vue,  c’est le moment de faire une halte. Les randonneurs arrivent à un lieu appelé le Cheval du Roi, un dolmen y est posé. Les légendes sont nombreuses sur l’origine du nom. « Un panorama unique sur la vallée du Viaur, les Monts du Cantal, l’Aubrac, se déroule sous les yeux et une pause méritée rechargera les batteries » conseille Alain.

Le Cheval du Roi.  Photo LosPassejaires

A proximité, les randonneurs peuvent passer à la tour d’observation du Puech de Flauzins où ils pourront admirer les migrations d’oiseaux avec la possibilité de voir de nombreuses espèces (oies, grues, bondrées, guêpiers…).

C’est le moment de redescendre prudemment pour éviter les accidents. Les randonneurs arrivent à proximité de la chapelle de Murat, « Notre Dame de Septembre » en passant
par le Point Sublime sur le Viaur. Alain explique : « c’est l’église d’un village qui a disparu autrefois ». Son intérieur a été restauré et sa gestion est assurée par l’Association pour la Sauvegarde du Patrimoine de la Salvetat-Peyralès (qui se fera un plaisir de la faire visiter sur demande au 05 65 65 78 81).

Chapelle de Murat. Photo LosPassejaires

En continuant, les marcheurs peuvent apercevoir le Château de Roumegous qui date du Moyen-Âge. Aujourd’hui délabré, les visites à l’intérieur sont interdites pour éviter les accidents.

Château de Roumégous. Photo Mairie La Salvetat-Peyralès

Les derniers kilomètres ramènent les randonneurs au lieu de départ. Après une promenade énergique qui aura mis les jambes à rude épreuve , « c’est le moment de pique-niquer, de pêcher des écrevisses, de se baigner ou de se reposer dans un endroit typique du Ségala » conclut Alain.

Pour plus de renseignements, allez jeter un œil au site de Los Passejaires.