La sortie cyclo du weekend : au cœur de l’Aubrac, au départ d’Espalion

En route vers les Monts d'Aubrac ! DR

Qui dit randonnée en Aveyron, dit découverte de l’Aubrac, c’est incontournable ! Des lieux majestueux, des espaces d’exceptions… voilà un voyage insolite à travers des lieux façonnés par l’homme, des étendues déboisées et des endroits secrets et sauvages…

« De magnifiques panoramas sur l’Aubrac »

Au départ d’Espalion, la boucle du jour vous emmène sur 125 kilomètres et plus de 2 100 mètres de dénivelé positif sur les routes aveyronnaises, lozériennes et cantaliennes. Une sortie accessible aux sportifs réguliers.

Profil de la randonnée…

L’œil de… Claude Clamens

« J’adore l’Aubrac, ce parcours a été un des parcours  de
Claude Clamens, un passionné de vélo amoureux de l’Aubrac. DR
la randonnée des Monts d’Aubrac il y a quelques années, il a eu beaucoup de succès. Il permet de voir des paysages singuliers et désertiques. Pour les amoureux des grands espaces, c’est vraiment le top à faire ! »

(Claude Clamens, président du Comité aveyronnais de Cyclotourisme)

 

 

Départ d’Espalion

Le camp de base des cyclorandonneurs se trouve au parking Bessière à Espalion.

Les cyclos partent sur un faux plat montant en direction de Saint Côme d’Olt où ils pourront profiter d’un décor atypique qui fait de la commune l’un des Plus Beaux Villages de France.

St Côme d’Olt, un des Plus Beau Village de France. @Aveyrontourisme

Direction ensuite Mandailles et Prades-d’Aubrac. « Il est important d’en garder sous la pédale car il y a des petits raidillons à 10 % qui peuvent faire mal, c’est la plus grosse difficulté : elle fait 35 km » prévient Claude Clamens. Récompense sur le plateau de l’Aubrac, avec un panorama d’exception qui attend les randonneurs à vélo : « c’est le moment idéal pour faire une pause, respirer à pleins poumons et s’émerveiller ».

De retour sur leurs vélos, les cyclotouristes attaquent un faux-plat vers Nasbinals, « il faut l’aborder prudemment car il risque d’en surprendre beaucoup » souligne Claude. Ils vont traverser les pistes de ski de Brameloup et arriver sur le plateau. « Ici, il y a une vue à 360° sur les monts d’Aubrac qui leur fera pétiller les yeux » affirme Claude.

Le pont du Gournier sur le ruisseau de Bès. @Aveyrontourisme

À Nasbinals, c’est la Lozère, ils passent au pont du Gournier avec le ruisseau du Bès, Grandvals et se dirigent à la Chaldette :  « C’est magnifique, d’une vallée à l’autre, on change de paysages, on en prend plein les yeux ».

Ils enchaînent sur le Cantal avec Saint-Rémy-de-Chaudes-Aigues, Réquistat, la Trinitat puis retour en Aveyron à Lacalm, « la plus haute commune de l’Aveyron ».

Lacalm, prononcez Lacan, situé sur l’Aubrac, est l’une des plus hautes communes de l’Aveyron. @Aveyrontourisme

Le chemin du retour arrivant, les cyclorandonneurs s’élancent sur Alpuech, la Terrisse, Cassuéjouls et Laguiole. « N’oubliez pas de faire des photos du taureau sur la place du foirail » conseille Claude.

Le taureau de Laguiole, une photo inévitable ! DR

Les cyclos passent ensuite au Bousquet, où « ils pourront y admirer le château ». Les derniers coups de pédales ne sont pas loin d’arriver à la vue de St Remy de Montpeyroux, le Cayrol et en ligne de mire Espalion, où ils profiteront d’un repos bien mérité autour des bonnes tables de la commune !

Circuit téléchargeable ici