Football. Trois nouveaux matchs amicaux cette semaine pour le RAF

Alors que le groupe a repris l'entraînement il y a tout juste un mois, petit point avec le préparateur physique, Thomas Frette. Ceci alors que le groupe va enchaîner trois matchs amicaux cette semaine...

Depuis maintenant un mois, les joueurs du Rodez Aveyron Football ont repris le chemin de l’entraînement. Après avoir déjà joué deux matchs amicaux, ils vont monter en puissance :  trois nouveaux rendez-vous sont en effet prévus cette semaine. D’abord contre Nîmes au centre de formation nîmois de La Bastide ce mardi, puis contre Villefranche-sur-Saône à Saint-Chely-d’Apcher, et enfin contre Toulouse samedi.

Peaufiner la préparation

Avec une volonté bien précise pour le staff, comme l’a confié Thomas Frette, le préparateur physique du RAF…

« L’objectif, sur les deux premiers de la semaine, c’est que les joueurs fassent 90 minutes, c’est-à-dire 60 et 30. Après, certains feront peut-être plus, car on a quelques blessés. On fera peut-être aussi appel à quelques jeunes de la réserve. Ensuite, pour le dernier match contre le TFC, le coach fera en fonction de l’équipe qu’il veut essayer…»

(Thomas Frette, préparateur physique du RAF)

Rodez commencera donc par affronter Nîmes, pensionnaire de Ligue 1 ce mardi. Avant de jouer contre Villefranche Beaujolais, club de National. Et finira par une opposition samedi, contre le TFC, club qui évoluera cette saison en Ligue 2.

Un ordre qui n’est pas dû au hasard : « pas question d’enchaîner deux grosses équipes coup sur coup, confirme Thomas Frette, car l’intensité serait montée d’un cran si on avait enchaîné deux « Ligue 1 ». Avec un impact mental plus important également. On a fait le choix de jouer une grosse équipe, meilleure que nous. Alors que contre Villefranche, on devrait avoir plus le ballon… ».

Dembelé, une absence plus longue ?

En raison des fortes chaleurs, le club a également dû s’adapter. Il a notamment choisi de décaler certains des entraînements, les passant à 18h ou 19h au lieu de 16h. Autre préoccupation : l’hydratation des joueurs, même si cela n’empêche pas complètement les blessures…

« C’est assez normal qu’il y ait des petites tensions, des petits bobos, en préparation. Mais rien de bien méchant depuis la reprise. Et surtout, on ne veut prendre aucun risque. On préfère faire couper le joueur 3 à 4 jours, pour être tranquille. Le but, c’est que tout le monde soit prêt pour le premier match de championnat, le 22 août »

(Thomas Frette)

Côté infirmerie, aucun problème sérieux pour Sanaia, qui souffre d’une petite inflammation, ou encore pour Roche, les examens n’ayant rien décelé de spécial. En revanche, Thomas Frette est plus inquiet pour Dembélé : « il pourrait être absent un peu plus longtemps, on attend les résultats des examens. Mais j’ai bien peur que ça soit la même zone qu’avant le confinement. Ce n’est pas très bon signe »…

Le joueur, sorti prématurément lors du match amical contre Clermont, avait eu un gros claquage aux ischios-jambiers avant le confinement. Les examens passés à son arrivée au RAF étaient pourtant concluants et jusqu’à samedi dernier, le joueur n’avait ressenti aucune gêne…

Nîmes pour commencer la semaine

Le groupe pour l’amical contre Nîmes, qui se jouera à huis-clos ce mardi. @ADN12

Ce mardi, Rodez affronte Nîmes, à 17h, à la Bastide. Un adversaire qui a pour l’instant perdu ses deux premiers matchs amicaux, contre Strasbourg et Grenoble. Et qui devra encore se passer de son meneur de jeu, Yassine Benrahou, victime d’une contusion osseuse.

Dès le lendemain, ce mercredi 5 août, direction à nouveau Saint-Chely d’Apcher, à 18h, pour rencontrer Villefranche Beaujolais, une équipe de National qui a déjà joué quatre matchs amicaux (1 victoire et 3 défaites) depuis sa reprise.