Un « Green New Deal » pour l’Occitanie

La présidente de la Région Occitanie, Carole Delga, veut rendre les transports en commun plus attractifs. ©ADN12

Lors de son discours introductif de l’assemblée plénière du 16 juillet dernier, Carole Delga a annoncé plusieurs mesures. Un plan de relance pour l’emploi d’abord, mais aussi un « Green New Deal » à l’image de celui mis en place par l’Union Européenne.

Le « Green New Deal » est plan de transformation et de développement qui aura pour but « la reconquête d’une alimentation saine et équilibrée, accessible pour toutes et tous, permettant aux producteurs d’en vivre décemment » indique le communiqué de la région. Une feuille de route sera mise en place avec des propositions qui seront ensuite présentées lors de l’Assemblée plénière de novembre 2020.

Mieux manger, plus juste ?

Un budget de 24 millions d’euros a été alloué à « des actions concrètes pour renforcer la souveraineté alimentaire régionale ». Quelques exemples : la création de tiers-lieux dans certains lycées agricoles pour créer du lien entre les différents acteurs du secteur agricole, le lancement d’une expérimentation de ceintures maraichères péri-urbaines pour un approvisionnement proche des villes en fruits et légumes majoritairement bio, ou encore l’adoption du Plan Protéines Végétales pour augmenter la production de légumineuses sur le territoire.

« Ici, l’objectif est d’aller vers la reconquête d’une alimentation saine, locale, bio, de qualité, accessible à tous, et qui permette à nos producteurs de vivre dignement, décemment » (Carole Delga)

Comme pour l’économie, la Région veut encourager à la relocalisation de la production, notamment biologique, en adoptant un contrat agroalimentaire pour accompagner les entreprises concernées vers un modèle plus durable et en développant le transport de produits alimentaires régionaux via le réseau liO « pour faciliter la logistique de livraison, et permettre sur le long terme de créer un réseau logistique bas carbone ».

Encourager la production bio, un des objectifs que s’est fixée la Région. ©ADN12

Les citoyens invités à participer

La Région annonce aussi qu’elle souhaite s’appuyer sur une Convention citoyenne dont les membres pourront, s’ils le souhaitent, auditionner des experts et des membres des instances consultatives régionales (comme le CESER, le Conseil Régional des Jeunes, ou l’Assemblée des Territoires) pour enrichir leurs échanges et réflexions. Un groupe de techniciens composés d’agents de la Région sera également présent pour conseiller sur demande les membres de la convention. A l’issue de la convention, la Région soumettra les propositions de la Convention à l’ensemble de la population au cours d’une votation régionale.

« Dès juillet, la Région lancera le tirage au sort des 100 citoyens. Deux sessions de trois jours se tiendront durant le mois de septembre, puis une troisième d’une journée sera organisée en octobre. Entre fin octobre et début novembre, la votation citoyenne sera lancée. Enfin, le plan de transformation et de développement Green New Deal, enrichi des propositions et recommandations issues de la convention, sera soumis au vote des élus régionaux réunis lors de l’assemblée plénière de novembre 2020 »

 

La votation citoyenne continuera d’être utilisée pour le choix des projets innovants : déjà mise en place, la plateforme LaRégionCitoyenne.fr propose aux citoyens d’Occitanie de choisir eux-même les projets soumis à la Région, en votant en ligne. A Rodez, le tiers-lieu Station A avait ainsi remporté une enveloppe pour créer son Repair Café.