Rodez. Une pluie d’artistes s’abat en juillet sur la Galerie Annotiau

Harillo inventeur du volutisme sera à votre écoute dans la Galerie Annotiau le 13 juillet.@ADN12

Désormais installée au 17 place du Bourg, à une encablure de son local précédent, la Galerie Annotiau fait, tout au long du mois de juillet, une petite revue d’effectif de quatre des cinquante artistes ayant exposé depuis son ouverture, il y a six ans…

Hélène Courset

L’artiste est déjà venue au début du mois présenter ses œuvres originales faites d’empilements et d’imbrications. Elle qui puise ses inspirations dans les architectures, les graffitis et les signes des villes, était la première invitée de la Galerie Annotiau en ce mois de juillet de rencontres artistiques.

Lydi

Figure de proue de la Galerie Annotiau, la montpelliéraine viendra animer la journée de ce samedi 11 juillet. Pour son énième retour à Rodez, elle présentera ses peintures légères de jeunes filles libérées, sur toutes sortes de supports, et avec toute la décontraction de cette artiste attachante.

Harillo

Lui aussi revient… l’inventeur du « volutisme » qui maîtrise tout des arrondis et des arabesques, qui fait rentrer une corrida dans un plat à paella, qui réalise des fresques dans une église gothique, sera présent. Les thèmes ibériques comme aussi le flamenco ou le football seront bien représentés par cet artiste d’origine espagnole, aussi talentueux que sympathique. Le 13 juillet sera sa journée dans la galerie.

Kitou

La dernière des invités du mois mais non des moindres, elle qui monte sans cesse au box-office des peintres. Elle vous présentera ses portraits grands formats en couleurs, de stars ou personnages légendaires comme Gandhi ou Mozart. Le Pop Art si cher à Andy Wharol semble l’inspirer abondamment ici. Cette artiste pourra vous recevoir toute la journée du 17 juillet.