Rodez. Le nouveau conseil municipal officiellement installé

Les 35 nouveaux conseillers municipaux ont pris la pose à l'issue de la désignation des 10 adjoints de Christian Teyssèdre pour les six années à venir. @ADN12

Sans surprise, les 35 nouveaux conseillers municipaux de Rodez ont reconduit Christian Teyssèdre à la tête de la Ville lors du vote organisé ce vendredi 3 juillet pour le premier conseil de la mandature.

« Nous tiendrons nos 120 engagements »

Des adjoints renouvelés

Il recueille les 28 voix de sa majorité, les sept élus d’opposition ayant choisi un bulletin blanc. Les nouveaux adjoints au maire ont également été désignés par un vote de liste. Les 10 noms proposés par Christian Teyssèdre ont ainsi été validés par l’ensemble de sa majorité, plus le vote d’un élu d’opposition. Les portefeuilles de chacun seront en revanche connus lors du prochain conseil municipal, prévu le samedi 11 juillet.

Sarah Vidal, 1ère adjointe
Christophe Lauras, 2ème adjoint (nouvel élu)
Monique Bultel-Herment, 3ème adjointe
Francis Fournié, 4ème adjoint
Martine Bezombes, 5ème adjointe
Arnaud Combet, 6ème adjoint
Fabienne Castagnos, 7ème adjointe (nouvelle élue)
Joseph Donore, 8ème adjoint (ancien élu d’opposition)
Florence Varsi, 9ème adjointe (nouvelle élue)
Olivier Nicolas, 10ème adjoint (nouvel élu)

Christian Teyssèdre a ensuite souhaité la bienvenue aux nouveaux élus en assurant qu’il tiendrait les 120 propositions de son programme électoral : « ces engagements nous lient aux Ruthénois. Nous les tiendrons malgré les obstacles qui ne manqueront pas de se présenter ».

« Commencer par la halle commerciale »

Le maire a également indiqué les premiers chantiers de son troisième mandat : le marché couvert en face de l’Hôtel de Ville, la mise à double-sens de la rue Saint-Cyrice, la création de pistes cyclables en tour de ville, la végétalisation des cours d’écoles et la rénovation des squares.

Quelle opposition ?

La nouvelle opposition municipale (4 élus pour la liste Rodez Citoyen de Matthieu Lebrun et 3 pour Serge Julien à droite) a elle aussi pris place dans l’assemblée et pris la parole pour regretter le faible taux de participation au scrutin des 15 mars et 28 juin.

Pour Rodez Citoyen, Marion Berardi a expliqué vouloir « faire vivre la démocratie participative à Rodez, en défendant les volets social et écologique ».

Serge Julien s’est quant à lui directement adressé au maire, regrettant « les propositions reprises à (vos) concurrents » comme la gratuité des transports ou encore la halle commerciale : « j’espère que ces copiés-collés ne resteront pas des effets d’annonces et qu’ils seront mis en oeuvre concrètement ».

Les sept élus d’opposition : Alexis César, Marion Berardi, Matthieu Lebrun et Eléonore Echène (Rodez Citoyen) au premier rang ; Anne-Sophie Monestier-Charrié, Franck Cortese et Serge Julien (Rodez Ensemble Autrement) au deuxième rang. @ADN12

Alors que la question de la « légitimité » du résultat de ces élections municipales avait été soulevée par Rodez Citoyen cette semaine, en raison du faible taux de participation (moins de 36%), Monique-Bultel-Herment a longuement répondu pour éteindre le débat : « convenons qu’une victoire à 55% en condition de triangulaire conforte notre légitimité ».

« Je propose que l’on travaille côte-à-côte avec l’opposition et que l’on cesse le débat parfois stérile du mandat passé. C’est une main tendue » a ajouté l’ancienne première adjointe, rejointe par son successeur, Sarah Vidal : « nous restons ouverts au dialogue » a-promis cette dernière.