Aveyron. Le succès des classes bleues pour apprendre aux élèves à nager

Beau travail d'équipe entre la Ligue de Natation d'Occitanie, la DDCSPP, l'USEP et l'Education nationale pour mettre en place ces classes bleues. ©ADN12

« Un bilan spectaculaire » : on peut dire que Armelle Fellahi, directrice académique des services de l’Education nationale (DASEN) de l’Aveyron est plutôt satisfaite de cette première année d’essai pour les Classes bleues en Aveyron. Ce plan de prévention contre les noyades pour les enfants de 4 à 6 ans a été mis en place dans le département depuis décembre dernier.

En concertation commune avec la Ligue de Natation d’Occitanie, la DDCSPP, l’USEP (Union sportive de l’enseignement du premier degré) et l’Education nationale, des cours de natation ont eu lieu dans un temps court d’une semaine à 15 jours maximum dans trois classes aveyronnaises, notamment une classe de Rignac. Objectif : permettre aux petits de moins de 6 ans de ne pas paniquer et de trouver leurs repères s’ils tombent dans l’eau par accident.

Pour Christian Arlès, conseiller pédagogique départemental EPS, « ce temps ramassé [de une à deux semaines de cours, NDLR] est une contrainte nécessaire » pour permettre aux élèves d’acquérir rapidement et durablement les réflexes de la nage.

Les enseignants et formateurs aveyronnais sont prêts à renouveler l’opération pour la rentrée suivante. ©ADN12

1 600 noyades d’enfants en 2018

Et les enseignants d’EPS qui ont été formés avant de prodiguer eux-mêmes ces cours de natation un peu spéciaux, sans matériel de flottaison, en ressortent eux-aussi plutôt satisfaits. Car cet enseignement devient de plus en plus nécessaire, alors que l’on assiste depuis quelques années en France à une recrudescence des cas de noyade (sans forcément occasionner le décès) chez les enfants de 0 à 6 ans, avec 1 200 cas en 2015 et 1 600 en 2018. Et l’Aveyron, département de rivières, de lacs et de piscines, n’est pas épargné.

Pour la rentrée 2020-2021, l’opération va s’étendre à une dizaine de classes, dans toutes les piscines couvertes du département. Avec un objectif : « que 100% des enfants qui rentrent en 6e sachent nager » explique Yann Renou, président de l’USEP.

Pour les courageux qui en redemanderaient hors du temps scolaire, la Ligne de natation et l’USEP ont mis en place une opération « J’apprends à nager » pour permettre aux plus grands à partir de 6 ans, de se perfectionner dans l’eau sur une période plus longue. Cette opération mise en place depuis quelques années a déjà touché plus de 2 000 petits Aveyronnais, et reste entièrement gratuite.