Municipales. 3 questions à… Serge Julien, candidat à Rodez

@ADN12

Demain, vous êtes maire, quelle sera votre première action en termes d’écologie dans les six premiers mois de votre mandat ?

Ce sera l’ouverture du chantier d’élaboration d’un nouveau plan de mobilité (à l’échelle de l’agglo) avec l’implantation de parkings relais avec couverture photovoltaïque et navettes, la révision du plan de desserte des transports en commun et le déploiement de bus propres, l’élaboration d’un plan vélo réaliste avec un itinéraire de pistes cyclables sécurisées, tout en revoyant la place de la voiture et des deux-roues motorisés dans la ville (circulation et stationnement).

Sur la même période, quel sera votre premier chantier pour améliorer l’esthétique de la ville ?

Il s’agira de mettre en œuvre la rénovation des squares de la ville en commençant par la ʺtrouée verteʺ de la rue Béteille et en continuité le square Monteil afin de relier la rue Béteille au boulevard Belle Isle. Un fleurissement et un verdissement de l’espace public sera également engagé. Cette action s’accompagnera d’un plan propreté sur l’ensemble de la ville, véritable urgence, et élément déterminant de l’esthétique de la ville. Objectif : zéro déchet au sol et optimisation de la gestion des déchets et création d’un poste d’adjoint en charge de la propreté.

À l’échelle communale et de l’agglomération, comment comptez-vous booster l’activité économique et mettre en place les conditions pour favoriser l’emploi ?

Voici une liste de mesures à mettre en place : le renforcement des aides directes à l’investissement des entreprises, le soutien au commerce local avec des aides directes à la rénovation des commerces, la création d’une halle commerciale en centre-ville destinée au commerce alimentaire, une politique de stationnement adaptée à chaque quartier (zone bleue), un soutien aux animations commerciales et la réhabilitation du Passage des Maçons… Il faudra aussi accompagner les entreprises dans la sortie de crise COVID, maintenir les taux de fiscalité, soutenir l’outil de formation (université, IUT, mais aussi filières sanitaires, apprentissage et l’ensemble des filières professionnelles), déployer des zones industrielles et artisanales, réaliser le parc des expositions de Malan au vu du nouveau contexte économique issu de la crise COVID, développer l’accueil touristique en créant une aire de camping-car digne de ce nom et en donnant une nouvelle dimension au camping municipal en complémentarité du site de Combelles, lancer une campagne de rénovation des bâtiments publics en priorisant la performance énergétique et enfin défendre l’usine BOSCH en militant auprès de l’État pour le classement en CRITT 1 des dernières générations de moteurs Diesel.