Municipales. 3 questions à… Christian Teyssèdre, candidat à Rodez

@ADN12

Demain, vous êtes maire, quelle sera votre première action en termes d’écologie, dans les six premiers mois de votre mandat ?

Nous poursuivrons les réalisations de pistes cyclables sécurisées notamment autour du cœur de Ville et de la liaison avec Vabre et Combelles. Pour cela nous mettrons des vélos électriques en libre-service au quatre coins de la ville. Dans le même temps, dès le début du mandat, nous engagerons les travaux de la construction du marché couvert face à la Mairie qui permettra d’améliorer l’approvisionnement des Ruthénois en produits locaux de qualité.

Sur la même période, quel sera votre premier chantier pour améliorer l’esthétique de la ville ?

Depuis notre arrivée aux responsabilités, nous avons revitalisé et embelli notre ville. Nous avons tenu nos engagements, construit le musée Soulages, le multiplexe cinéma, la salle des fêtes, la maison commune emploi-formation, les maisons de retraite et résidences pour les séniors, maisons de santé, rénové les équipements sportifs… Nous avons réalisé 272 chantiers, plus de 410 millions d’euros ont été investis. Nous poursuivrons l’embellissement de tous les quartiers, rénoverons notamment tous les squares de la Ville et finirons l’aménagement de l’avenue Victor Hugo, du stade Paul Lignon, du faubourg, des quartiers Saint-Eloi-Ramadier, Gourgan… Notre bonne gestion nous permettra de financer tous nos investissements tout en poursuivant la baisse des impôts locaux.

A l’échelle communale et de l’agglomération, comment comptez-vous booster l’activité économique et mettre en place les conditions pour favoriser l’emploi ?

Plus que jamais l’activité économique est liée au développement des outils de production. C’est pourquoi ces dernières années, nous avons investi 40 millions d’euros pour rénover et agrandir toutes nos zones d’activités. Le résultat est exceptionnel. Nous avons créé ou consolidé 2 500 emplois. Le taux de chômage sur l’agglomération est de loin le plus bas de toute l’Occitanie. Ces résultats nous encouragent à aller plus loin en continuant à aider les entreprises qui investissent et donc en agrandissant les parcs d’activité… Nous poursuivrons le renforcement de l’enseignement supérieur notamment dans le domaine des sciences de l’ingénieur et du développement durable. Nous développerons donc les formations liées aux enjeux concernant les transitions écologique et environnementale. Le chantier du pôle universitaire à Saint-Eloi débute en décembre. Livraison 1er trimestre 2022 au plus tard. Notre objectif est d’obtenir le statut d’université de plein exercice. Notre territoire résilient est en capacité de créer des emplois locaux notamment dans le domaine des circuits courts, du bio, de l’économie sociale et solidaire. Pour cela, nous nous appuierons sur nos savoir-faire et notamment notre PCAET (plan climat air énergie territorial) et notre CTEI (contrat de transition écologique et industrielle). Nous développerons également le tourisme dans toutes ces composantes car ce secteur est fortement créateur d’emploi notamment le tourisme patrimonial, culturel, sportif, gastronomique…