Municipales. « Je veux alerter les Ruthénois » (Christian Teyssèdre)

Christian Teyssèdre et ses colistiers (ici Joseph Donore et Francis Castan) appellent à se méfier "des promesses des mélenchonistes". @ADN12

Comme il n’a cessé de le faire tout au long de cette campagne ruthénoise, le maire sortant veut que soit reconnue sa « bonne gestion municipale » et met en garde les électeurs contre « ceux qui veulent nier les réalités économiques ».

« Sans finances saines, pas de gestion municipale ! »

« Gare aux tromperies »

Élu depuis 2008, Christian Teyssèdre vise un troisième mandat ce dimanche 28 juin.@ADN12

« Nous avons le taux de chômage le plus bas de la Région, à 5,2% ; nous avons baissé la fiscalité : -10% sur la taxe d’habitation, -5% sur la taxe foncière et -7% sur le foncier non bâti… et on continuera de le faire ! » : pour Christian Teyssèdre, les chiffres parlent d’eux-mêmes et sa gestion rigoureuse des deniers publics sur les deux derniers mandats est forcément un argument de campagne indiscutable.

« Nous, c’est la sécurité, pas l’aventure ! »

Un bilan qu’il a choisi d’opposer à ces détracteurs de Rodez Citoyen, qu’il accuse de tromperie électoraliste quant à la mise en oeuvre de leur programme.

« Si ces mélenchonistes arrivent aux responsabilités, eux qui ne sont même pas capables de donner clairement leurs dépenses de fonctionnement, on part pour l’aventure… Et l’aventure se traduira obligatoirement par une hausse des impôts. Les Ruthénois ne doivent pas se laisser abuser ! Voter pour nous, c’est l’assurance de rester en tête des villes où il fait bon vivre car on va continuer à investir grâce à notre saine gestion ! »

(Christian Teyssèdre, candidat sortant à Rodez)

« On ne réinvente pas l’eau chaude : la politique locale, c’est l’investissement ! » insiste le maire sortant qui rappelle ses projets en termes de politique sociale : une nouvelle maison de santé (agglo), une nouvelle maison de retraite, une résidence séniors…

« C’est parce qu’on a créé les conditions d’une bonne santé économique que l’on va pouvoir investir sur une politique sociale, des équipements structurants, et avoir une politique culturelle et sportive » conclut-il.

Dernière confrontation entre les trois candidats ruthénois ce jeudi 25 juin, en direct et en public, aux anciens Haras de Rodez (lire notre article ici).