Rodez. Une application pour être plus visible sur internet… et faire revenir les clients

Chloé Cros, du magasin de décoration Cactus, profite des services de Chan Ing et Ludivine Châtelain pour développer sa présence sur internet. @ADN12

C’est une initiative solidaire née pendant le confinement dans la tête de deux professionnels ruthénois : Ludivine Chatelain et Chan Ing. Elle, a monté sa société de stratégie marketing Licorne Com, lui est développeur d’applications mobiles. Ensemble, ils ont voulu mettre leurs compétences au service de l’économie locale, en venant en aide aux commerçants et professionnels isolés par la crise sanitaire.

« Pour résumer, on leur propose une application web de e-commerce gratuitement jusqu’à décembre. Celle-ci leur offre une vitrine et permet de générer du trafic en boutique. Il n’y a aucune mauvaise surprise pour eux puisqu’il n’y a pas d’engagement. C’est une mise en avant des commerçants à titre gracieux, qui leur coûterait plusieurs milliers d’euros en temps normal » explique Ludivine Chatelain, qui vient de mettre en ligne les applications de ses deux premières boutiques.

Le confinement, ce déclic…

Laurence Ciszak tient l’une d’entre elles : la boutique de prêt-à-porter féminin First dans la rue du Bal. Comme les autres, elle a été contrainte de baisser le rideau pendant de longues semaines… « On a eu zéro activité commerciale pendant le confinement mais on en a profité pour prendre du recul et on s’est rendu compte que l’on n’était pas assez présent sur internet » analyse-t-elle, « on a continué à poster des photos des vêtements sur les réseaux sociaux pour garder un lien avec la clientèle mais il manquait la possibilité pour elles de commander… ».

Laurence Ciszak et Isabelle Gorjon, de la boutique First, ont une nouvelle activité quotidienne : mettre à jour leur nouvelle application mobile. @ADN12

L’offre de Ludivine est donc venue à point nommé. « On réfléchissait à créer un site internet mais le système de l’application mobile est finalement plus ludique, et plus dans l’air du temps. De plus en plus de marques le font, pourquoi pas nous ? » explique Laurence, qui a rapidement pris en main ce nouvel outil.

Faire revenir les clients

Sur son application, les clientes peuvent voir une grande partie de la collection présente en magasin et réserver les pièces qui les intéressent avant de venir en boutique. « C’est important pour moi car je commande les vêtements un an à l’avance, avec souvent une seule taille par modèle… je peux ainsi mettre à jour l’application en fonction des stocks ».

Une aide bienvenue à l’heure où l’activité a du mal à redémarrer… « Il y a eu une reprise au moment du déconfinement mais on vit actuellement une rechute et le décalage des soldes à mi-juillet n’arrange pas les choses… ».

« Les gens sont devenus réticents à entrer dans les magasins »

Comme Laurence, Chloé Cros, de la boutique de décoration Cactus (sur la place Charles de Gaulle) s’est retrouvée « confinée du jour au lendemain, avec l’obligation de développer les réseaux sociaux ».

« On a toujours fait le choix de ne pas avoir de site marchand pour éviter de courir à la Poste pour envoyer les colis. Là on a sauté sur cette application car elle offre la possibilité de click & collect : le client choisit et paye son produit en ligne, puis vient le récupérer au magasin. Depuis la crise, on voit que les gens sont réticents à entrer dans la boutique. Maintenant ils n’y sont plus obligés ! »

(Chloé Cros, boutique Cactus)

La présence sur internet, encore plus via les applications mobiles, semble devenu un incontournable pour toute activité commerciale, « qu’elle soit en difficulté ou pas » tient à préciser Ludivine Chatelain, qui insiste aussi sur le fait que « cela ne s’improvise pas. Il faut du temps pour s’en occuper ». Chloé Cros confirme : « Ludivine et Chan nous ont beaucoup aidés mais cela prend beaucoup de temps aussi pour sélectionner les articles, les prendre en photos, les mettre en ligne, écrire le blog… ».

Chan accompagne les commerçants sur la partie technique, Ludivine sur la partie communication. @ADN12

Pratique

« J’utilise la plateforme GoodBarber pour développer ces applications » précise Chan Ing, de la société Visual Apps, qui assure que quelques jours lui suffisent pour lancer et mettre en ligne un projet.

Les professionnels intéressés par cette offre peuvent prendre contact avec Ludivine Chatelain via son site internet Licorne Com.

L’application mobile du magasin Cactus est téléchargeable via l’adresse cactusrodez.fr et celle de la boutique First à l’adresse boutiquefirst.fr.