La sortie cyclo du weekend : à vélo entre Rodez et Marcillac

L’Aveyron est une terre de prédilection pour les randonneurs, mais aussi pour les cyclistes. Entre plaisir physique, découverte du patrimoine et paysages verdoyants, les routes du Vallon sont devenues la tanière de nombreux cyclotouristes, notamment pendant l’été.

« quand nature et patrimoine ne ressemblent à aucun autre en Aveyron »

Claude Clamens, président du comité Aveyron cyclotourisme, a choisi de nous accompagner sur une boucle au départ de Rodez pour traverser le Vallon. D’une distance de 60 kilomètres et d’un dénivelé de 712 mètres, il a pris un parcours accessible au plus grand nombre.

Une boucle de 60 kilomètres plutôt accessible à tous. Carte : Openrunner

L’œil de Claude Clamens

« C’est une boucle qui peut être très intéressante pour les cyclotouristes. Elle ne présente pas de difficulté importante. On peut s’y lancer seul, entre amis ou même en famille lors des journées d’été si tous les participants sont sportifs. Sur un point de vue touristique et coup de cœur, il faut ouvrir les yeux, le parcours est très riche au niveau de son patrimoine avec des lieux insolites. Les cyclotouristes pourront aussi profiter de nombreux paysages naturels typiques du Vallon qui valent le détour »

(Claude Clamens, président du comité Aveyron cyclotourisme)

Rentrer dans l’univers du Vallon

Le lieu idéal pour débuter ce périple est le parking du mail de Bourran. Les cyclotouristes partiront sur Onet Village pour découvrir son magnifique château. Arrivés à destination, ils le longeront par sa droite en direction de la Tricherie. Sur la route de Decazeville, ils prendront la D840 sur 500m. « Il est nécessaire de faire attention car il y a beaucoup de circulation, et certains véhicules peuvent rouler vite sur cette portion » prévient Claude. Direction ensuite Balsac par la D85. « C’est le moment d’ouvrir les yeux avec un passage au château d’Is, puis à l’ancienne Abbaye du Sauvage… Arrêtez-vous pour admirer ces lieux magiques chargés d’Histoire » conseille Claude.

Le château d’Is. DR

La suite, c’est Balsac, Bruejouls et Clairvaux avec son vieux village. « On peut y voir le château de Panat et à gauche Cassagnes, un petit village perché. On rentre dans un univers typique du Vallon dans toute sa diversité. »

Le village de Cassagnes-Comtaux perché sur les hauteurs. @Wikipédia

Les cyclistes se dirigent ensuite vers Valady où ils feront connaissance avec le Vallon. Ils y traversent le centre du village pour rejoindre Marcillac en longeant le ruisseau de l’Ady. Arrivés, ils partent sur la vallée du Cruou avec une montée de 7.2 km pour 3% de pente en moyenne. Elle commence par un long faux-plat puis monte progressivement pour atteindre, sur les trois derniers kilomètres, 6 à 7%. C’est la seule difficulté de la journée. « La vallée est magnifique, surtout à cette saison, avec de très belles demeures de caractère et une nature en plein éveil, c’est le moment de profiter de ces instants de beauté et de douceurs. »

Le Vallon : un espace de quiétude et de nature. @DR

Parvenus au sommet, ils iront vers le centre équestre où ils pourront apercevoir les dolmens. Les randonneurs prendront enfin la direction de Cadayrac, Lagarde, Bennac, Onet l’Eglise et Vabre. Puis, le retour se fait par la voie cyclable de la route de Marcillac jusqu’aux Moutiers pour remonter au camp de base, Bourran.

Des lieux insolites et un patrimoine bâti à découvrir tout au long du parcours. DR

La sécurité : le maître-mot de la randonnée

Claude tient à le souligner : « le meilleur ami sécurité en vélo, c’est un rétroviseur fixé sur le guidon pour voir les véhicules à l’arrière ». Le nombre d’accidents de cyclistes augmente chaque année, 184 en 2019 pour 175 en 2018. Ils appellent aussi les conducteurs à la prudence « la route se partage, je double je m’écarte, soyons responsables ». Alors cyclistes et conducteurs, soyez prudents…