Rodez. Reprise timide dans les salles de sport

Omrédane Djermine, gérant de Moving Express, a rouvert les portes de sa structure. @ADN12

Après deux mois d’inactivité, la salle de sport Moving Express Sport de Rodez, située avenue de la Gineste, a rouvert ses portes depuis mardi 2 juin. Ormédane Djermine, le gérant, témoigne d’une reprise qui veut se placer sous le signe de la sécurité et des retrouvailles, malgré les difficultés…

Habituellement, la salle d’Ormédane est fréquentée par un peu plus de 700 sportifs. L’arrêt de l’activité le 15 mars dernier a été brutal : « pour certains, cette période a été très longue et l’absence d’activité sportive a été difficile d’un point de vue physique et mental… C’est une véritable bouffée d’oxygène de pouvoir reprendre pour tous ces sportifs » constate-t-il, « j’ai voulu que tout soit parfait pour eux ».

Certains appareils de cardio ont été condamnés pour assurer la distanciation sociale. @ADN12

« Une reprise en douceur »

Ce mardi avait donc un peu une atmosphère de rentrée des classes à Moving avec la joie de se retrouver et de pouvoir se dépenser. « Je trépignais d’impatience de les retrouver, c’est une seconde famille que je n’avais pas vue depuis le confinement » sourit Ormédane. La première semaine a commencé progressivement au niveau de l’affluence. « Les premiers jours, ce sont aux alentours de 80 personnes qui sont venues quotidiennement. Le trafic a été régulier tout au long de la journée, ce qui fait qu’il n’y a jamais eu plus de 10 personnes dans le club » remarque-t-il. Le gérant se veut optimiste face à ce départ timide : « je pense que certains sont dans l’attente de connaître les mesures de sécurité qui ont été mises en place et de voir l’évolution de la maladie, je suis persuadé qu’avec le temps ils vont revenir progressivement ».

La salle de muscu prête pour la reprise version covid-19 ! @ADN12

« Le préalable inhérent à toute ouverture pour moi était la sécurité. Je ne pouvais pas envisager de rouvrir sans l’assurer à mes adhérents » affirme Ormédane Djermine. C’est donc tout un arsenal de mesures qui a été mis en place : lavage des mains obligatoire à l’entrée avec du gel hydro-alcoolique, distanciation des appareils de plus d’un mètre, port du masque recommandé, condamnation des vestiaires et des douches, liquides bactéricides à disposition pour désinfecter les machines. Mais ce n’est pas tout, il y a une entrée et une sortie distincte à chaque étage, les cours collectifs sont eux aussi limités en nombre de participants, les pièces sont ventilées régulièrement, l’accent est mis sur les gestes barrières…

Pertes d’adhérents et suppression d’emploi

Les prélèvements mensuels des adhérents ont continué pendant le confinement pour assurer la pérennité du club. « Je m’arrangerai avec chacun pour essayer de surmonter ce désagrément en adoptant notre offre dans les mois à venir » promet Ormédane Djermine. Le covid 19 a eu aussi des conséquences sur l’emploi : « je n’ai pas pu renouveler mon employé d’accueil qui était en CDD, je la remplace désormais dans ses fonctions » regrette-il.

Face à la question d’une éventuelle campagne pour de nouvelles adhésions, Ormédane se veut prudent : « je pense remettre tout cela au mois de septembre. Avec le contexte actuel, je ne vois pas l’utilité de surcharger la salle. En plus, la période de juillet et août est souvent très calme ». De mars à juin, Moving express  a vu son effectif diminuer de 50 personnes mais Ormédane Djermine se veut rassurant : « nous avons une clientèle jeune avec des d’étudiants, la plupart de ces départs étaient déjà prévus ».

Pour plus de renseignements, visitez la page Facebook de Moving Express Rodez.