Decazeville. La Découverte. Moins d’un lycéen sur cinq de retour en classe

(Au centre) Armelle Fellahi, directrice académique des services de l’Education Nationale et Benoît Delaunay, recteur de l’académie de Toulouse, en visite à Decazeville pour la réouverture de La Découverte.©ADN12

Depuis mercredi 3 juin, des enseignants du lycée La Découverte de Decazeville accueillent des élèves volontaires en classe. Une partie des lycéens a fait le choix de ne pas revenir et de poursuivre les cours en distanciel, notamment par visioconférences.

Pour le proviseur de la Cité Scolaire decazevilloise, Jean-Luc Viargues, cette reprise en juin vise avant tout « à récupérer les élèves les plus en difficulté, préparer la rentrée de septembre et permettre de retrouver un lien direct entre les enseignants et les élèves ».

150 élèves pour la première semaine

Les mesures sanitaires demandées pour la réouverture des établissements scolaires transforment la gestion au quotidien des élèves. Ainsi, le respect du protocole sanitaire ne permet pas pour l’instant la réouverture des internats. En classe, les groupes accueillis ne peuvent dépasser quinze élèves et une salle ne peut être occupée que par un seul groupe d’élèves. Jean-Luc Viargues indique que l’accent a été mis sur les élèves de la Section d’Enseignement Professionnel (secondes et premières du baccalauréat professionnel et troisième prépa métiers) en proposant « un emploi du temps aménagé essentiellement autour de l’enseignement professionnel ».  Toutefois, les premières et terminales du lycée général et les BTS sont aussi de retour dans l’établissement. Ainsi, la semaine dernière, environ 150 élèves sont revenus en classe.

Jean-Luc Viargues, proviseur de la cité scolaire La Découverte ©ADN12

Une reprise sous conditions

Mais la réouverture de l’établissement aux élèves exige le respect d’un protocole sanitaire strict. Ainsi, le protocole sanitaire national a été décliné au niveau local en tenant compte des contraintes matérielles et humaines de l’établissement decazevillois. Dans la rédaction de ce protocole sanitaire, Jean-Luc Viargues précise s’être appuyé « sur les cinq fondamentaux du protocole national, à savoir le maintien de la distanciation physique, l’application des gestes barrières, la limitation des brassages d’élèves, le nettoyage et la désinfection des locaux et des matériels et la mise en place d’une communication pour informer l’ensemble des personnels et des élèves ».

Ainsi, un marquage au sol a été installé pour éviter les croisements de personnes : « il s’agit d’éviter au maximum les déplacements, les rencontres physiques ». Des produits d’hygiène (gel hydro alcoolique, lingettes désinfectantes, poubelles spéciales « COVID »…) sont installés dans chaque salle utilisée.

Nadia Vermande, infirmière à la cité scolaire La Découverte présentant le protocole sanitaire ©ADN12

Nadia Vermande, infirmière du lycée, et les Conseillers Principaux d’Education, s’occupent de la formation à ce protocole sanitaire de l’ensemble des usagers de la cité scolaire : personnels et élèves.

La journée type d’un élève 

Désormais, les parents ne peuvent plus pénétrer dans l’établissement, ils laissent leurs enfants porteurs d’un masque sur le parking. A l’entrée de l’établissement, un Assistant d’Education prend la température de l’élève puis ce dernier se lave les mains avec du gel hydro alcoolique. Ensuite le lycéen en respectant les marquages au sol se rend dans la cour puis dans une classe affectée, accompagné par son professeur. Dans la salle, chaque élève occupe une place identifiée qu’il conserve pendant sa journée de cours. L’enseignant et l’élève conservent leurs masques dans toutes les situations où la distanciation d’un mètre ne peut pas être respectée. En effet, il s’agit d’ « essayer de laisser une classe au maximum sur une journée dans la même salle afin que les agents puissent les nettoyer régulièrement ». A 11 heures 40 ou 12 heures 45, l’élève peut, s’il le souhaite, se rendre au réfectoire, un menu chaud est servi avec là aussi d’importantes mesures sanitaires (une seule personne par table …). Ensuite, les cours se poursuivent dans la même salle l’après-midi.

Gel hydro alcoolique et lingettes à disposition dans les salles ©ADN12