Aveyron. Aidez les agriculteurs, mangez du veau !

Frappée par la crise et la fermeture des restaurants, la filière veau demande aux grandes surfaces de mettre ses produits en avant pour la Pentecôte. @ADN12

C’est un appel lancé par les agriculteurs de la filière française « veau » et relayée en Aveyron par les syndicats FNSEA et Jeunes Agriculteurs. Un appel lancé à l’adresse de la grande distribution pour mettre en avant la viande de veau dans les étals des grands magasins en cette période de Pentecôte particulièrement propice à ces produits, et pour tenter d’atténuer les pertes enregistrées pendant la crise du Covid…

11 % d’abattage en moins en Aveyron

Dans notre département, ce ne sont pas moins de 800 exploitations qui sont concernées par la production de viande bovine, et qui ont donc subi une baisse d’activité pendant ces derniers mois de confinement, en raison d’une diminution brutale des débouchés commerciaux…

« Dans les circonstances exceptionnelles que nous connaissons, l’arrêt quasi total des commandes passées par la restauration commerciale a entraîné une baisse d’activité importante pour la filière veau. Afin de réussir au mieux les fêtes de la Pentecôte, cruciales pour la filière veau, l’action des distributeurs est essentielle. On sait que l’exposition en magasin joue un rôle capital dans l’acte d’achat… »

(Appel de la filière Veau à la grande distribution)

Selon la FDSEA de l’Aveyron, les éleveurs du département ont vu diminuer fortement leurs productions pendant ces longues semaines de confinement, enregistrant en moyenne 11 % de tonnages abattus en moins sur la période.

La Pentecôte : un enjeu stratégique

La filière compte donc sur cette période de Pentecôte pour relancer la machine et dynamiser les ventes car la période comprend généralement un pic de consommation de viande de veau. La FDSEA de l’Aveyron confirme avec les données d’abattages des deux dernières années : « les volumes abattus la semaine précédant la Pentecôte étaient supérieurs de 18% en 2019 et 13% en 2018 par rapport à la moyenne hebdomadaire de l’année ».

La Fédération Nationale Bovine et les acteurs locaux de la filière veau ont donc écrit un courrier pour demander « une position forte de la grande distribution » pour que soit mise en avant dans les rayons des grandes et moyennes surfaces la viande de veau, « comme ce qui a pu être fait pour la fraise, l’asperge ou même l’agneau français ».

Derrière cet appel à la grande distribution se cache également aussi un appel aux consommateurs pour soutenir l’élevage français. « Appréciée pour sa tendreté et sa saveur très douce, la viande de veau est fortement ancrée dans notre patrimoine culinaire et gourmand, avec des recettes qui font partie des classiques familiaux : blanquette de veau, escalopes à la crème ou milanaise, ossobuco… » peut-on lire sur le communiqué des syndicats agricoles, qui louent également les avantages d’une viande qui se cuisine facilement et rapidement…