Aveyron. « Une revalorisation salariale, pas des honneurs ! »

Une cinquantaine de personnes a répondu à l'appel de la CGT ce lundi 25 mai pour manifester devant l'hôpital de Rodez. @ADN12

Blouses blanches et masques sur le visage : ils sont une cinquantaine à avoir répondu à l’appel de la CGT-Santé de l’Aveyron ce lundi 25 mai devant l’hôpital de Rodez, pour ce qu’ils ont appelé « le déconfinement de la colère ». Venus de Rodez, Decazeville, Espalion, Villefranche ou Saint-Geniez, ils réclament principalement des moyens supplémentaires dans les hôpitaux, et une revalorisation des salaires pour les personnels de santé.

Les manifestants se disent « en colère » et réclament des actes concrets du gouvernement pour le personnel soignant. @ADN12

« Les personnels de santé commencent à s’impatienter »

Les manifestants n’ont pas choisi la date au hasard : ce lundi 25 mai, le Premier ministre Edouard Philippe et le ministre de la Santé Olivier Véran ont lancé le « Ségur de la Santé », une grande concertation nationale qui doit aboutir à une réforme de l’hôpital dans le courant de l’été. La CGT entend peser dans les décisions qui seront prises : « nous ne nous contenterons pas d’un discours égrainant des décisions déjà ficelées » prévient le secrétaire de l’Union Départementale Santé de l’Aveyron, Pascal Mazet.

« La charité, on n’en veut pas »

En tête des revendications du syndicat : la revalorisation des salaires du personnel soignant, -comme l’a promise le gouvernement pendant la crise du covid-, et un plan massif d’investissement pour l’hôpital. Selon Pascal Mazet, le gouvernement peut, -et doit-, faire plus vite…

Pascal Mazet est le secrétaire CGT Aveyron-Santé. @ADN12

Estimant que les citoyens et les entrepreneurs locaux, par leurs dons solidaires, ont plus fait pendant la crise que le gouvernement français, Pascal Mazet fustige les promesses de l’Etat à rendre hommage aux personnels soignants lors du prochain défilé du 14 juillet ou à leur attribuer la Légion d’Honneur…

« Quand j’ai entendu Sibeth Ndiaye parler de médaille et de défilé, j’ai eu des palpitations ! Le personnel n’a pas fait ça pour qu’on nous tape dans le dos mais parce que c’est notre travail ! (…) Qui paie son loyer avec des médailles ? Du sol au plafond, il y a un besoin de reconnaissance réelle, pas honorifique… »

(Pascal Mazet, CGT Aveyron-Santé)

Une « colère » qui a trouvé écho dans les rangs des Gilets Jaunes et du groupe politique Rodez Citoyen, qui ont tous deux rejoint le mouvement de contestation ce lundi après-midi.

Des manifestations le 16 juin

La CGT et une dizaine d’autres organisations syndicales ont d’ores et déjà fait savoir qu’une journée de mobilisation nationale pour la défense de l’hôpital était prévue le 16 juin prochain. « Il y aura plusieurs actions en Aveyron. On travaille actuellement sur la forme qu’on leur donnera » annonce Pascal Mazet, qui attend des actes du gouvernement avant la mi-juillet, date annoncée du Plan Santé, « On ne va pas encore attendre un mois ! Stop à la communication, place aux actions ! ».

Pour cette première manifestation sociale post-confinement, les règles de distanciation sociale ont été respectées par les participants. @ADN12